Le test détaillé de la Clifton 8 - Présentation du Best Seller Hoka

La chaussure polyvalente par excellence

La Clifton est le modèle iconique de Hoka sur route, au même titre que la Speedgoat l'est en trail. Modèle polyvalent par excellence, il se place entre les modèles carbone, la Mach et la Rincon d’un côté, et la Bondi et l’Elevon de l’autre. Nous vous présentons ici une présentation de la Hoka Clifton 8, à travers un test qui reprend aussi les qualités que nous avions beaucoup aimées sur la précédente version, la Clifton 7.

Avis/Test sur la Hoka Clifton

  • Utilisation : Pour les entrainements quotidiens, et toutes les distances du 10km au marathon. Polyvalence.
  • Points forts : Confort, légèreté, polyvalence, sensations !
  • Points faibles : Rien à redire
  • Note : 4.75/5
  • Poids : 250g
  • Drop : 5mm
  • Prix catalogue : 140€

Le test détaillé des Hoka Clifton 7

La 7ème édition des Hoka Clifton, c'est peut-être la version de la maturité pour la marque. Confort, légèreté, mais encore? Notre avis sur ce modèle très apprécié !

Le test de la chaussure

Affichant un poids de seulement 245gr, la Hoka Clifton 8 reste dans la gamme des modèles légers, même si elle est unanimement reconnue pour son confort et son amorti très smooth tant apprécié par les amateurs de la marque américaine. Comme à son habitude, Hoka a intégré un mesh léger et respirant, qui fait parfois défaut en trail en termes de durabilité, mais qui pose rarement de problèmes sur les modèles route. Sur ce point d'ailleurs, il est étonnant de constater que le pendant de cette chaussure pour le trail (la Hoka SpeedGoat 5) résiste assez mal dans la durée.

Hoka Clifton 7, vue 3/4 avant

Un petit mot sur la semelle intermédiaire en EVA qui se déforme peu et qui peut engranger les kilomètres sans broncher. Cette dernière offre cette sensation, assez unique à Hoka, de courir sur un coussin, et qui ne convient pas forcément à tous les coureurs. Il est vrai que la Clifton est parfois jugée "trop" amortie, au détriment des sensations / proprioception. Nous l'avons d'ailleurs sélectionnée dans notre liste des chaussures avec un très bon amorti.

La Hoka Clifton a aussi pas mal évolué depuis sa création en 2014. A ses débuts, c'était une chaussure très souple, très flexible, avec une languette minimaliste, et des sensations presque magiques qui ont contribué au succès dès les premiers modèles. A mi-parcours, les Clifton 4 à 6 ont perdu de leur "douceurs" et offraient un maintien plus important, ainsi qu'un chaussant plus près du pied. Avec la Hoka Clifton 8, on retrouve les sensations des premières versions et c'est très positif.

Hoka Clifton 7, vue arrière, le talon

Si on va un peu plus loin dans ce test, la force de cette Clifton 8 est qu'elle peut être utilisée à peu de choses près dans n'importe quelle situation, même sur des sentiers. A condition qu'ils ne soient pas trop techniques. C'est d'ailleurs une chaussure beaucoup appréciée par les coureurs élites américains comme Tim Tollefson ou Jim Walmsley, qui n'hésitent pas à la sortir sur les sentiers en terre battue de l'ouest américain.

On la trouvera aussi très adaptée à toutes les sorties quotidiennes : footing, footing de récupération, mais aussi sortie longue et même fartlek. Son poids léger et son drop de 5mm en font une chaussure plaisante en changement d'allure. C'est même une chaussure qui peut convenir à un débutant, on a d'ailleurs eu du mal à lui trouver des défauts.

Alternatives à la Hoka Clifton

Dans cette catégorie des chaussures polyvalentes, la Clifton arrive en concurrence directe avec la Pegasus 38 de Nike, la Novablast 2 d'Asics (voir notre test), ou encore la Altra Torin 5 (voir notre test) et la Saucony Ride 14. La chaussure n'a pas non tant évolué que cela depuis la version précédente, aussi on vous conseille de lire le test des Hoka Clifton 7.

Conclusion

La Hoka Clifton 8 est sans doute une des meilleures chaussures de running du moment. Elle offre un excellent amorti, mais elle est aussi très légère et dynamique. Ce n'est pas une chaussure de trail, mais il est tout à fait possible de l'utiliser en sentier, voire sur des courses natures pas trop techniques. La dernière version revient avec les mêmes qualités, voire plus, que les modèles précédents qui avaient tendance à se reposer sur les lauriers du premier modèle.

En tout cas, c'est clairement une chaussure qu'on recommande, quel que soit votre objectif, sa polyvalence la place au dessus du lot (mais si vous voulez vraiment performer attendez la sortie des Hoka Carbon X3).