Le test complet de la Hoka Speedgoat 5, une référence

Le best seller Hoka pour le trail

La Hoka SpeedGoat 5 est une chaussure pensée pour les longues distances, entre les Torrent et les Mafate dans la gamme Hoka. Un poids de 305g, drop 4mm. Un excellent confort, une très bonne accroche, c'est un best seller pour les distances de 60km à 160km. C'est d'ailleurs un des modèles les plus présents sur les courses de trail. Pourtant, depuis les premières versions, la Speedgoat n'est pas réputée pour sa stabilité latérale, mais les choses s'améliorent. Voici notre test détaillé de ces Hoka SpeedGoat 5.

Avis sur la Hoka SpeedGoat 4

  • Utilisation : Chaussure efficace sur toutes les distances, usage très polyvalent. Modèle plébiscité pour l'Ultra-Trail.
  • Points forts : Le confort, l'accroche et la dynamique. Une polyvalende rare pour une chaussure de trail.
  • Points faibles : Eventuellement la stabilité latérale et la robustesse.
  • Note : 4.5/5
  • Poids : 291g
  • Drop : 4mm
  • Prix catalogue : 140€
  • Talon : 32cm
  • Méta : 28mm

La Hoka SpeedGoat 5 évolue notablement depuis la précédente version, tout en conservant ce qui a fait le succès du produit depuis plusieurs années.

Présentation des SpeedGoat 5

Languette de la Hoka SpeedGoat 5

Avec un poids annoncé de 304 g on est dans la bonne moyenne des chaussures d'Ultra Trail. Le drop de 4mm requiert un peu de préparation lorsqu'on n'est pas habitué. La semelle est toujours en vibram ce qui garantit une excellente accroche. La chaussure est plutôt souple et les renforts latéraux apportent la longévité nécessaire, même si la Speedgoat connaît quelques soucis réguliers au niveau de la pliure des méta-tarses.

La Hoka SpeedGoat 5

La Hoka SpeedGoat 5 est pensée pour les terrains plutôt techniques, et pour les Ultra. La semelle et le dessin des crampons en Vibram la rendent efficace sur tous les terrains, y compris lorsque le sol est trempé. La Speedgoat est recommandée pour les distances entre 50 et 160km,et nous confirmons qu'elle est tout à fait efficace sur toutes les distances. Selon quelques sources, la semelle intermédiaire serait en CMEVA comme sur les Hoka Evo SpeedGoat.

Hoka SpeedGoat 5 en 3 quarts avant

Ci-dessus la Speedgoat 5, et ci-dessous la Speedgoat 4, que vous puissiez visualiser les différences entres les deux modèles.

L'imposante semelle de la Hoka SpeedGoat 4

La grosse nouveauté sur la Speedgoat 5 concerne le tissu utilisé sur la tige, qui a été complètement revu. On passe sur la SpeedGoat 4, d'un mesh très serré (un peu rigide) en synthétique qui pouvait peut-être expliquer les cassures constatées au niveau de la pliure des méta-tarses, à un tissage plus classique et surtout plus souple sur la nouvelle version. Autre élément intéressant, la base de la languette n'est plus constituée du pièce en TPU mais d'un tissu plus fin, ce qui devrait lui offrir plus de souplesse. Notons quand même que le produit perd un peu en protection sur les côtés.

La classique semelle vibram des Hoka SpeedGoat 5

Pas de changements sur la semelle extérieure, toujours en Vibram

Les Speedgoat 5 sur le terrain

Le chaussant de cette nouvelle Speedgoat est plutôt large, étonnamment. La communauté a en effet souvent pensé que la chaussure chausse petit. Ce n'est plus le cas, et même plus que cela nous avons trouvé qu'elles sont plutôt larges. A quelques reprises lors du test, il a fallu resserrer les lacets au bout de 30 minutes de sentiers où à l'amorce d'une descente. C'est plutôt une bonne nouvelle, on est toujours plus à l'aise lorsque la chaussure offre de la marge, surtout en Ultra.

Hoka SpeedGoat 5, test terrain

La chaussure a gagné en souplesse, principalement du fait de la tige et du tissu plus fin que sur la version 4. On note aussi la pièce tout à l'avant de la languette, construite dans un tissu élastique, peut-être un élasthanne. C'est très positif, et cela contribue à l'amélioration de la tenue générale de la chaussure. Sans être une foudre de guerre sur les sentiers très techniques, cette SpeedGoat5 se débrouille assez bien en dévers, un domaine où les précédentes versions n'étaient pas au mieux.

Hoka SpeedGoat 5, test de l'accroche

La semelle externe en Vibram de la SpeedGoat 4 a été conservée. Le dessin des crampons est un excellent compromis pour l'accroche, tant sur les terrains secs où la petite taille des picots fait merveille, que sur la pierre humide. Elle avouera, par contre, ses limites dans le sol gras (difficile de faire autrement sauf à avoir une chaussure très spécifique). En résumé, sur ce point, les caractéristiques d'une chaussure d'Ultra-Trail capable de bien réagir sur quasi tous les terrains.

Positionnée entre la Hoka Torrent et la Hoka Mafate (ou la Mafate Speed), la SpeedGoat reste une des chaussures les plus polyvalentes de la marque, axée plutôt longue distance et montagne. On pense aussi à l'excellente SpeedGoat EVO.

On note aussi l'arrivée en 2022 de la Hoka Tecton X, la première chaussure à plaque carbone de la marque. Chez la concurrence, on pourra lui opposer des chaussures comme la New Balance Hierro V6, la Asics Trabuco Max, ou dans une certaine mesure la Saucony Xodus 11.

Où acheter ces chaussures de trail Hoka