Le test détaillé des Hoka Clifton 7

Faut-il encore présenter les Hoka Clifton? Elles avaient beaucoup fait parler d'elles lorsqu'elles sont sorties il y a déjà quelques années. Particulièrement légères à l'époque mais surtout très confortables, elles ont tout de suite su trouver leur public. Elles avaient bien quelques défauts au début, leur robustesse et le chaussant en particulier, mais les dernières versions sont abouties. Voici les Hoka Clifton 7.

La Clifton est le modèle iconique de Hoka sur route, au même titre que la Hoka Speedgoat l'est en trail. Modèle polyvalent par excellence, la Clifton 7 se place entre la Carbon x2, la Mach 4 et la Rincon 2 du coté des chaussures performantes de la marque, et les Hoka Bondi 7 et Elevon 2 pour ce qui concerne les modèles proposant plus d'amorti et de soutien.

Hoka Clifton 7, vue 3/4 avant

Les Hoka Clifton 7, alors que les Hoka Clifton 8 sont déjà annoncées en cette année 2021.

Avec un poids toujours assez faible d'environ 250gr, la Hoka Clifton 7 peut être considérée comme une chaussure légère. Pour la plupart des modèles concurrents il faut plutôt tabler sur 300g. Elle est aussi assez appréciée pour son excellent amorti et le confort qui en résulte. Si la marque arrive à obtenir une chaussure aussi légère pour la cible qu'elle s'est donnée c'est en particulier grâce à l'utilisation d'un mesh léger et respirant mais aussi de cette semelle à faible densité qu'on peut voir ci-dessus en photo.

Hoka Clifton 7, vue arrière, le talon

La languette de talon qui facilite l'enfilage

Autant la marque connait quelques soucis sur ses modèles de trail que sont les Hoka SpeedGoat, Mafate ou Challenger (au niveau des métatarses à l'avant), autant ici sur la route la Clifton 7 est finalement assez robuste. D'ailleurs, la Clifton est aussi reconnue pour sa durabilité, notamment grâce à la semelle intermédiaire en EVA qui se déforme peu et qui peut engranger les kilomètres sans broncher. Cette dernière offre cette sensation assez unique à Hoka de courir sur un coussin, et qui ne convient pas forcément à tous les coureurs.

La Hoka Clifton 7 (depuis la Clifton 6 en fait) a corrigé quelques défauts que nous constations sur les versions précédentes. Le chaussant, en particulier, est plus large et tolérant sur l'avant alors qu'il avait tendance à serrer un peu trop le pied. Ce supplément de place contribue au confort de la chaussure. Alors que l'amorti est conséquent et qu'un coureur expérimenté pourrait la trouver trop souple lors des premières foulées, la Clifton 7 s'avère finalement suffisamment dynamique pour la plupart des coureurs.

La semelle de la Hoka Clifton 7

Une semelle qui résiste bien au bitume mais aussi capable sur les sentiers de forêt pas trop boueux grâce au dessin des crampons.

Sa semelle extérieure très polyvalente pourra aussi nous emmener en forêt tant que le terrain n'est pas trop technique. On fera par contre attention sur les sections un peu en dévers, car la stabilité n'est pas le point fort de la chaussure.

Alternatives à la Hoka Clifton 7

La Hoka Clifton 7 (cela sera aussi le cas de la Hoka Clifton 8) est une chaussure particulièrement polyvalente, capable de vous emmener sur un semi-marathon comme sur les sentiers de forêt peu techniques. C'est probablement le modèle qu'on choisira si on ne veut qu'une seule chaussure. Dans cette même catégorie on pourra citer la Nike Pegasus 38, la Novablast d’Asics, la Torin d’Altra ainsi que la Saucony Ride 13 que nous avons testée.

L'avis RunMag

La Hoka Clifton 7 est un best seller et ce n'est pas un hasard. C'est peut-être une des chaussures les plus polyvalentes que nous connaissions. Elle est encore plus confortable depuis que son chaussant a été élargi, l'amorti est très efficace, et son poids très contenu (247g selon la marque). Nous recommandons cette chaussure pour celui ou celle qui souhaite un modèle pour s'entrainer quotidiennement, elle est assez endurante. Elle sera aussi très appropriée pour un premier marathon.