Le test des Hoka Zinal, la nouvelle Hoka performante

Dans le petit monde du Trail, le nom de Zinal est légendaire. Ce village Suisse est le lieu d'arrivée d'une des courses les plus importantes du sport, Sierre-Zinal et ses 31km et 2200m de dénivelé positif. Le choix de Hoka de nommer ainsi sa nouvelle chaussure de trail est révélateur d'une certaine ambition. Voyons de quoi il s'agit.

La Hoka Zinal possède toutes les caractéristiques d'une chaussure légère et dynamique, conçue pour être efficace sur les courtes distances (30 ~ 50km) sur n'importe quel terrain estival. A la différence des autres modèles de la gamme trail Hoka, cette Zinal est plutôt racée, avec une semelle largement moins épaisse que ce à quoi la marque nous a jusqu'à présent habitués (voir la Hoka SpeedGoat ou notre test de la Mafate Speed 3).

Les Hoka Zinal avant le test terrain

Un profil assez bas sur cette Hoka Zinal, pas minimaliste mais presque, au regard de ce à quoi Hoka nous habitue en général.

De précédents modèles Hoka pouvaient convenir aux courtes distances, nous pensons en particulier à la Hoka Torrent, ou à un modèle plus ancien comme la Speed Instinct (disparue depuis quelques années), mais cette Hoka Zinal devrait plaire aux coureurs à la recherche de performance. Autre point intéressant, la semelle présente un dessin très proche de ce que la marque propose sur la Hoka Torrent, mais avec une gomme Vibram.

C'est une bonne nouvelle car c'était précisément le point faible de ce modèle. Notons cependant que la chaussure ne sera pas forcément performante sur les terrains gras, le grip étant plutôt travaillé ici pour des terrains compacts. La chaussure devrait aussi convenir sur la roche humide.

Hoka Zinal, terrain assez sec et distances courtes / moyennes

L'autre coloris proposé par Hoka. Nous préférons le bel orange que nous sommes en train de tester.

Avec un poids de 242g (et même un peu moins puisque nous les avons pesées à 233G en 42 2/3) la Hoka Zinal n'est pas aussi légère que ce fait la concurrence (on pense à la Salomon S/Lab Pulsar ou bien à l'incroyable Arcteryx Norvan SL2) mais tout à fait dans les clous pour plaire et probablement plus polyvalente. Le drop de 5mm est en phase avec ce qu'on peut attendre en terme de dynamique. Comme on le voit sur nos photos, la semelle est plutôt fine, 22mm sous le talon. Notons que la mousse Profly a fait ses preuves en terme de confort.

Le test Terrain des Hoka Zinal

Test des Hoka Zinal - semelle vibram

Des crampons de 5mm, localisés à l'avant et l'arrière, un bon compromis pour l'été mais pas forcément optimal pour les conditions hivernales.

C'est surtout sur leur terrain de prédilection que nous avons testé ces Hoka Zinal. Pas sur le parcours de la mythique course dont elle porte le nom, mais sur des sentiers équivalents, plutôt roulants et secs avec quelques sections rocailleuses. C'est sans aucun doute, en effet, sur ces terrains que la chaussure s'exprime le mieux.

Le test est en cours

L'avis RunMag

Test des Hoka Zinal

La Hoka Zinal était une chaussure très attendue, en particulier parce que la marque ne propose pas réellement de chaussure véloce dans sa gamme. Hoka n'a plus rien à prouver en ce qui concerne l'Ultra Trail, mais il lui manque un modèle pour les courtes distances à hauteur de ce que la concurrence propose. Le choix du nom, Zinal, n'est pas anodin, en espérant qu'il ne soit pas trop prétentieux lorsqu'on connait l'histoire du Trail.

Nous sommes toujours en cours de test sur cette hoka Zinal. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous avec nos conclusions. Les premières impressions sont très positives, avec un fit proche du pied et un très bon comportement en dévers. C'était prévisible vu le profil du produit, mais cela n'a jamais été la qualité première des Hoka.