Le test détaillé des Hoka Carbon X2, pour performer sur marathon

La marque Hoka nous surprend en cette fin d'année 2020 en nous présentant un second modèle carbone. Après la Hoka Rocket X que nous avons testée tout récemment, voici la 2ème édition de la Hoka Carbon X le modèle phare et haut de gamme pour les distances Marathon. Notre avis détaillé!

La Hoka Rocket X a été un véritable coup de coeur dans l'équipe. Absolument surprenante sur le plan dynamique grâce à la plaque carbone intégrée à la semelle intermédiaire, elle marque un tournant dans le domaine de la chaussure de running performante. Du moins chez Hoka. En effet, les précédents modèles et en particulier la EVO Carbon Rocket n'avaient pas excessivement convaincu. La marque nous présente en ce début d'année la toute nouvelle Carbon X2 qui présage du meilleur pour 2021.

La Hoka Carbon X, première version

La première version de la Hoka Carbon X, à comparer avec les visuels ci-dessous.

La Carbon X2 évolue assez nettement au niveau de la semelle ainsi qu'au col du talon. Sans doute dans la tendance actuelle qu'on peut retrouver chez d'autres marques, mais surtout sur les modèles Hoka comme sur la Clifton Edge ou la prochaine Hoka Mach 4, la semelle dépasse largement le talon sur l'arrière. La plaque carbone reste la même que sur la première version, mais la mousse utilisée (technologie Profly) a un peu évolué. Elle serait plus douce que sur la V1, selon les informations données par la marque. Il faudra donc attendre le test (Voir plus bas), mais on peut s'attendre à un peu plus de confort.  On se posera aussi la question de l'influence des modifications à l'arrière de la semelle.

Hoka Carbon X 2, le talon de profil

Le coloris "fiesta/white" un rouge légèrement orangé du plus bel effet.

Le petit passant à l'arrière au dessus du talon a été remplacé par une languette pour faciliter l'enfilage de la chaussure, une des nombreuses évolutions sur le produit. On notera aussi toute la tige qui change, avec un tissu différent, ainsi que la mousse de la semelle plus légère. La chaussure est disponible en 3 coloris : dark shadow/fiesta, diva blue/citrus et fiesta/white. C'est cette dernière variante que nous avons eu le plaisir de tester, un coloris typiquement Hoka.

La Hoka Carbon X2 en footing

A l'occasion du lancement de cette nouvelle version de la chaussure, la marque Hoka organisait en janvier une tentative de battre le record du Monde des 100km. L'événement a eu lieu le 23 janvier 2021 en deux endroits différents, en Californie et au Japon, où quelques athlètes élites de la marque se sont prêtés au challenge difficile d'améliorer la marque actuelle sur la distance: 6h 9min 14s pour les hommes et 6h 33min 11  pour les femmes. Jim Whamsley le grand coureur américain échouait dans la tentative de très peu, à seulement 11s de la marque espérée.

Présentation détaillée de la Carbon X 2

Hoka Carbon X 2, vue de profil coté intérieur

La chaussure présente une cambrure très marquée, comme sur beaucoup de chaussures Hoka. Les chiffres sur l'avant de la semelle sont de vraies données. Elle indiquent le volume de la semelle, ou la hauteur de la semelle aux extrémités.

Les caractéristiques techniques de cette Carbon X2 sont similaires, avec un drop de 5mm et un poids annoncé à 239g. On pourra aussi remarquer que le petit passant à l'arrière au dessus du talon a été remplacé par une languette pour faciliter l'enfilage de la chaussure. C'est surtout une question de style et de design car le premier modèle était tout aussi efficace (voir plus) sur ce point. L'épaisseur de la semelle est moins importante qu'on peut le penser en la regardant. 30mm à l'arrière, ce n'est pas énorme si on considère les 40mm des modèles concurrents chez Nike par exemple.

Hoka Carbon X 2, la pointe de la chaussure et zoom sur la semelle

La pointe de la chaussure

Ce zoom sur l'avant de la chaussure permet de visualiser la semelle. La technologie ProFly de la marque, en EVA, offre à la fois fermeté et qualité de rebond. C'est ce qu'on attend d'une chaussure de ce type plutôt qu'un fort amorti. Le mesh est fin, et donc respirant. La marque informe que cette mousse est plus légère que sur la version précédente. Voyons ce que cela donne sur le terrain.

Le test de la Hoka Carbon X 2

La chaussure est facile à enfiler. Ce n'est pas toujours le cas avec les modèles destinés à la performance. Ici, la languette s'ouvre en grand. Le chaussant est assez large, surtout sur l'avant du pied. Les coureurs qui ont le pied fort n'auront aucun problème avec cette Carbon X, et ceux aux pieds fins auront besoin de serrer. Les premières sensations sont celles d'une chaussure très confortable avec une tige souple et fine. C'est un excellent point. Il faut se rappeler que cette Carbon X2 est destinée aux longues distances, à partir du Marathon.

La Hoka Carbon X 2 avant le test

Carbon X 2, avant le premier run

Sous certains aspects, cette Carbon X2 rappelle les sensations offertes par la toute première Hoka Clifton. Un fit assez large, surtout à l'avant, un tissu fin et souple qui donne la sensation d'une chaussure très légère, une promesse de confort. Sur le plan dynamique, évidemment, c'est une chaussure différente. Avant tout, c'est la nervosité induite par la plaque carbone qu'on attend.

Hoka Carbon X 2, la semelle très typée route/bitume

La semelle est clairement destinée aux surfaces dures, le bitume. Elle offre assez d'adhérence, pas de soucis sur ce point.

Les sensations

La chaussure est très stable. La semelle intermédiaire, en légère forme de baquet qui remonte sur les cotés à l'arrière du pied, associée à une tige assez ferme à la base du talon, réduit les mouvements latéraux. La chaussure n'est pourtant par particulièrement large au talon. Les deux dernières chaussures "route" que nous avons testées sur RunMag  (les Adidas UltraBoost 21 et Brooks Glycerin 19) le sont plus. La Carbon X 2 est dont particulièrement bien équilibrée. Le col du talon est échancré, ce qui libère un peu de pression sur le talon d'Achille.

Test des Hoka Carbon X 2, descente sur bitume

Sur le plan dynamique, c'est évidemment une chaussure capable d'envoyer fort, mais elle n'est pas aussi radicale que sa petite soeur la Rocket X. N'oublions pas, c'est une chaussure pensée pour les longues distances. Elle combine confort et souplesse, et si elle n'était pas construite autour d'une plaque en carbone, elle serait la chaussure idéale pour les sorties longues.

C'est lorsqu'on commence à accélérer que la plaque carbone fait sentir sa présence. La chaussure se déforme, plie naturellement lorsque le pied exerce sa poussée au moment de la propulsion, et à ce moment la rigidité de la plaque réagit en renvoyant l'énergie. Ce n'est pas aussi flagrant que sur la Rocket X, et c'est aussi bien. Autant sur un 10km on cherche de la nervosité et la plaque carbone doit résister et renvoyer  à chaque foulée, autant sur les longues distances on préfèrera plus de souplesse.

Test des Hoka Carbon X 2, phase de propulsion

Le gain apporté par la plaque carbone sera fera ainsi sentir si vous accélérez ou lorsque vous en avez besoin (on pourrait tout à fait courir un 10km avec), mais sait rester caché lorsqu'on doit être économe.

L'Avis RunMag

Présentée, à renfort de marketing, comme une chaussure faite pour courir les longues distances, la Hoka Carbon X 2 est plus que cela. C'est presque la chaussure idéale pour courir un marathon. Elle est légère, très confortable, les sensations sont très agréables. Elle est aussi capable d'être très performante sur les plus courtes distances là où la plaque carbone entre en fonction. La lame résiste et emmagasine l'énergie du pied, participant à la propulsion lorsqu'elle se détend. C'est sans doute la chaussure à avoir si vous en avez les moyens, (180€) tant pour préparer un marathon que le courir, mais aussi pour tenter un chrono sur 10km.