Le test des Asics Noosa Tri 13, la chaussure du triathlète.

Les Asics Noosa Tri sont, comme leur nom l'indique, les chaussures du triathlète (Le Noosa Triathlon est une épreuve historique). C'est en tout cas sur ce créneau que Asics positionne le produit. Noosa est aussi, à l'origine, un lieu dit en Australie qui signifie "endroit ombragé" en Aborigène, mais là n'est pas le sujet! Pourtant si on parle d'ensoleillement, la chaussure éblouit presque. C'est une constante sur ce modèle, la Noosa Tri est toujours très colorée comme vous pouvez le voir sur cette 13ème édition que nous avons testée. Voici notre présentation et l'avis RunMag sur cette chaussure iconique.

Les Asics Noosa Tri ont toujours été des chaussures pour aller vite, et les chaussures rapides sont souvent des chaussures fines avec peu d'amorti. Ce n'est pas le cas ici et nous avons en effet été surpris en ouvrant la boite à réception de la bête : une semelle plutôt épaisse, il faudra voir sur le terrain si on retrouve les sensations que nous procuraient les versions précédentes.

Le poids mesuré par nos soins est de 226g en taille 42,5. C'est léger surtout si on considère cette semelle assez volumineuse. C'est sans compter sur la mousse FlyteFoam qui permet ce poids contenu. Le drop est annoncé à 5mm qu'on ne suspecte pas en regardant le produit, la faute sans doute au petit rebond dans la semelle qui donne l'impression d'une grosse épaisseur au talon.

Asics Noosa Tri 13, profil

Ce qui n'a pas changé avec les Noosa Tri 13ème édition : les couleurs et l'esthétique. On les remarque.

La chaussure s'appuie sur deux technologies bien connues et validées chez Asics, la mousse en FlyteFoam qui offre un excellent amorti et le GuideSole qui facilite la foulée. Nous vous l'avions présenté dans notre test de la Asics GlideRide, et dans une moindre mesure celui des dernières Asics MetaSpeed. Les photos que nous publions ici à la suite de notre test sont assez explicites, la chaussure est franchement cambrée et cela se ressent dans la foulée. Il y a d'ailleurs comme une généralisation de ce type d'architecture sur les chaussures les plus récentes du marché : semelle épaisse, chaussure cambrée, mousse expansée très légère mais qui offre quand même de l'amorti.

Asics Noosa Tri 13, vue 3/4 avant

La cambrure assez marquée à l'avant

Le test terrain

La NoosaTri 13 chausse relativement grand et cela facilite l'enfilage de la chaussure. Cela tombe assez bien étant donné qu'elle vise les triathlètes qui ont besoin d'être rapides lors des transitions. La petite boucle à l'arrière du talon est bienvenue aussi pour cela. La languette est très classique, assez rembourrée, le pied est bien maintenu. Encore plus, la chaussure est très confortable alors qu'elle est à priori prévue pour la performance.

Asics Noosa Tri 13, la languette et les lacets

Un laçage assez classique, une languette bien rembourrée, un ensemble qui fonctionne bien. Autant nous sommes friands des semelles et géométries travaillées, autant pour ce qui concerne le laçage nous sommes plutôt adeptes du simple et efficace.

Même si les sensations à l'arrêt sont celles d'une chaussure confortable, les premières foulées confirment ce qu'on peut déduire de la fiche technique. Les Asics Noosa Tri 13 sont des chaussures pour aller vite. Attention, on ne dit pas qu'elles peuvent s'aligner sur un comparatif avec les modèles en carbone de la marque (Asics MetaRacer ou MetaSpeed en premier plan), mais elles donnent tout de suite envie d'accélérer.

Test Asics Noosa Tri 13

Zoom sur la chaussure en phase rebond

On peut même se laisser surprendre par la première impression donnée par la chaussure. Cette semelle qui semble épaisse, et le chaussant plutôt confortable ne peuvent pas résumer les qualités sur le bitume. Il ne faudra pas trop lui faire confiance pour tout gérer sur le terrain et c'est bien à un coureur rôdé et expérimenté qu'elle s'adresse.

Test Asics Noosa Tri 13

L'Avis RunMag

Cette Asics Noosa Tri 13 est une digne héritière des précédentes versions. Si elle évolue sur le plan visuel et technique, avec cette semelle sensiblement plus épaisse associée à la technologie GuideSole qui lui offre cette cambrure dynamique à l'avant, elle conserve les mêmes qualités que peuvent attendre les triathlètes. Facile à chausser, plutôt tonique, mais confortable. Elle devrait aussi plaire aux coureurs qui ont un objectif sur une distance moyenne, jusqu'au semi-marathon et qui ont déjà un pied entrainé à la course. On ne la proposerait pas à un débutant par exemple.