Le test détaillé des Asics FujiSpeed, pour performer !

Apparue en 2022 au catalogue des chaussures de trail Asics, la FujiSpeed annonce simplement ses objectifs. Avec un tel nom, la cible est claire : le coureur qui recherche la performance. Sur le papier, tout laisse à penser que la mission est réussie : un poids et un drop modérés, une semelle crantée mais pas trop, un profil clairement racé. Voici notre test complet de la chaussure et notre avis sur cette Asics Fujispeed.

Les Asics FujiSpeed, modèle racé

Caractéristiques techniques des Asics FujiSpeed

Avec un poids annoncé de 240g pour un drop de 4mm, cette Asics FujiSpeed se positionne sur le créneau de la chaussure performante pour les coureurs qui recherchent de l'efficacité et de la sensation en course. On les considérera d'abord pour les courtes distances.

Asics FujiSpeed de coté

On constate que la chaussure est très cambrée sur l'avant.

Pour l'empeigne, le tissu utilisé est en "Nexkin", un matériau qui semble plutôt résistant contre l'abrasion, et sensiblement rigide. Il est fin, ce qui contribue également au poids modéré de la chaussure. On espère que cela améliorera la durabilité du produit, car ce n'était pas une qualité des précédents modèles de la marque sur le créneau (Asics Trabuco Sky, les différentes Asics Trabuco).

La semelle intermédiaire combine l'utilisation de la mousse Flytefoam (propre à Asics) et d'une plaque de propulsion en plastique Pebax. L'objectif est évidemment d'optimiser la transition, la dynamique de la foulée. Sous la semelle, on retrouve la gomme Asics Grip, assez plébiscitée par la communauté. Nous allons tester cela.

Le laçage spécifique et la languette des Asics FujiSpeed

Asics a fait le choix d'un lacet de type QuickLace. Cela devient commun, à la manière de ce que fait Salomon sur ses modèles de compétition (d'ailleurs, la S/LAB Pulsar SoftGround est une concurrente). Ce qui nous intrigue ici, c'est plutôt l'approche asymétrique du laçage. Le lacet est comme "doublé" en combinant des oeillets appairés. L'objectif n'est pas clair, il s'agit éventuellement de "mieux" sécuriser le pied, ou d'obtenir un serrage progressif peut-être. En l'état, on peut considérer cela comme original, sans plus.

Vue 3/4 arrière de la Asics FujiSpeed

Le talon est relativement rigide, avec un col complété d'une petite bordure en tissu. Ce n'est pas visible sur la photo, mais on note à l'intérieur une pièce matelassée, sur l'arrière, pour protéger/caler le talon.

Le test terrain

Première chose assez spécifique de ce type de produit : il faut largement ouvrir la languette pour enfiler la chaussure. Il manque éventuellement une petite tirette sur l'arrière pour faciliter les choses. Il faut aussi prendre son temps avec le lacet et l'ajuster au mieux, avant de le ranger dans la petite poche idoine sur le haut de la languette. La chaussure taille petit, prenez éventuellement 1/2 voire 1 pointure en plus.

Test des Asics FujiSpeed

Le lacet quicklace se range dans une petite poche sur le haut de la languette (à la différence de ce que fait notre testeur ici !).

La semelle intermédiaire surprend par son amorti. Pas tout à fait moelleuse, mais beaucoup plus agréable que ce à quoi on peut s'attendre avec une chaussure de trail typée course. Le fit est précis, surtout sur l'avant et le dessus du pied. C'est un peu moins le cas à l'arrière, à la marge disons.

En course, la chaussure est très efficace. C'est peut-être l'apport de la plaque de propulsion, ou bien le drop réduit, ou encore la forme particulière de la semelle sur l'avant, mais la chaussure bascule et relance très naturellement. On a ici une chaussure très précise à la pose de pied (fit) et performante dans la transition amorti/rebond. C'est très agréable.

Test des Asics FujiSpeed

L'efficacité est également présente dans l'accroche de la semelle. Rappelons que la gomme Asics Grip bénéficie de critiques positives depuis les toutes premières Trabuco Pro. La marque a aussi réalisé un travail intéressant sur les crampons, comme on peut le voir sur la photo ci-dessous.

Asics FujiSpeed, semelle crantée

Les crampons sont plutôt discrets, avec une profondeur de ~3mm. Il faut avoir l'oeil exercé pour le voir, mais ils sont inversés. Leur orientation est différente que l'on soit sur l'intérieur ou l'extérieur du pied. La propulsion se fait en général sur la partie avant gauche du pied : ici le crampon doit fonctionner comme une griffe, il agrippe le sol. A l'inverse, à l'impact, c'est plutôt la partie extérieure du pied qui travaille : les crampons sont inversés pour "freiner" ou réduire la glisse. C'est bien vu.

Test des Asics FujiSpeed

Au registre des points à améliorer, nous avons trouvé le col du talon un peu trop présent contre le tendon. Il aurait bénéficié d'être un peu plus ouvert sur l'arrière. La bordure est un peu trop dure à notre goût, on pense en particulier à une petite gène au niveau de la malléole.

L'avis RunMag

Nous avons beaucoup aimé cette toute nouvelle chaussure de trail Asics. La FujiSpeed, comme son nom l'indique, est pensée pour la performance et le chrono. Légère, précise, avec une excellente accroche sur les terrains secs, elle possède aussi une semelle et une plaque de propulsion qui lui donnent d'excellentes qualités dynamiques. La chaussure invite clairement à la vitesse, c'est une des meilleures chaussures de trail courte-distance de ces derniers mois. La chaussure n'est pas aussi protectrice, ni confortable, qu'une chaussure d'Ultra comme les Asics Trabuco 10 ou Trabuco Max, mais là n'est pas le but. Le prix de 160€, acceptable, est en phase avec la concurrence (moins cher que Salomon) pour ce type de produit.

Où acheter ces chaussures de trail Asics