Le test des Salomon S/LAB Pulsar SG SoftGround

Il y a tout juste un an nous vous présentions les Salomon S/LAB Pulsar, une chaussure qui marquait un tournant dans la gamme des chaussures de trail Salomon. Un produit particulièrement léger, efficace, avec un tissu Matryx dernier cri. C'est au tour de la version SoftGround, la S/LAB Pulsar SG d'annoncer son arrivée en 2022. Nous avons eu la chance de la tester en avant première. Voici la présentation détaillée et le test complet de la chaussure utilisée par les coureurs élites de chez Salomon cette année.

C'est sans doute la dernière contribution de Kilian Jornet à l'histoire de la marque Salomon, avant que le champion Espagnol annonce sa rupture avec son sponsor historique. Il avait été à l'origine de la Salomon S/LAB Pulsar, avec laquelle il avait battu le record de la course Sierre-Zinal. La Salomon S/LAB Pulsar SG que nous vous présentons ici est la variante "Soft Ground" pour les terrains plus meubles, souples, humides. Elle reprend la majorité des caractéristiques de la version précédente.

La Salomon S/Lab Pulsar SG

Le coloris gris foncé et le libellé "soft ground", les deux éléments qui permettent de distinguer la nouvelle version. Un oeil exercé remarquera aussi les crampons plus marqués.

Les Salomon S/Lab Pulsar SG

Les Salomon S/LAB Pulsar SG

La présentation détaillée et les différences entre les deux S/LAB Pulsar

On retrouve ainsi la même tige construite dans le tissu en Matryx, garante d'une bonne longévité si on considère le poids très faible du produit. La SLAB Pulsar ne pèse que 170g, alors qu'ici la variante SG prend quelques grammes de plus avec ~190g sur la balance. Cette prise de poids est notable, mais objectivement très peu de chaussures de trail réussissent l'exploit de descendre sous la barre des 200g.

La semelle de la Salomon S/Lab Pulsar SG

Les crampons de la Salomon S/LAB Pulsar SG

La semelle se voit offrir des crampons dignes de ce nom. La technologie de la gomme reste la même, Contagrip, un caoutchouc développé par Salomon, mais on passe ici de crampons de 2mm sur le modèle précédent à environ 5mm. De quoi être sensiblement plus efficace dans la terre meuble, l'hiver et le printemps en particulier. On se demande d'ailleurs si cette version ne va pas supplanter le modèle standard, cette semelle étant sans doute plus polyvalente. Ci-dessous un comparatif visuel entre les SLAB Pulsar et la SLAB Pulsar SG.

Les différences au niveau de la semelle - Salomon S/Lab Pulsar SG

A gauche la S/LAB Pulsar et ses crampons de 2.5 mm, à droite la S/LAB Pulsar SG et ses crampons de 4.5 mm. La première est plutôt adaptée aux terrains durs et sec, et à la roche. La seconde sera plus efficace sur la terre meuble, d'où le terme SoftGround / SG.

Zoom / logo Salomon S/Lab Pulsar SG

En dehors de la semelle plus cramponnée, et du gris plus foncé, la S/LAB Pulsar SG apporte peu de nouveautés. On notera quand même plus de renforts sur les flancs à la jointure de la tige et de la semelle intermédiaire. Les deux modèles utilisent le système quicklace, mais la version SoftGround utilise de véritables oeillets là où la précédente en était dépourvu. Dans les deux cas, un chausson particulièrement "fit", mais un peu plus rembourré au niveau du coup de pied sur la Pulsar SG. Pour le reste, pas de différences notables.

Salomon S/Lab Pulsar SG, le talon. Pulsar \"normale\" derrière.

Ci-dessus la Pulsar SG avec quelques renforts sur les côtés qui n'existent pas sur la S/LAB Pulsar qu'on distingue en arrière plan.

Le test terrain

La première chose qui surprend lorsqu'on manipule les chaussures, c'est leur poids. Sans être aussi légères que les S/LAB Pulsar, ces SoftGround restent en dessous des 200g avec un poids annoncé à 190g par la marque. C'est une belle prouesse, et nous connaissons peu de produits aussi légers. La tige en Matryx, très épurée, d'une seule pièce, en est en partie responsable. La semelle intermédiaire "Energy Surge" contribue aussi à la légèreté de l'ensemble. On constate également que le tissu est relativement rugueux, pas rigide mais presque, ce qui devrait assurer une certaine robustesse. La technologie fait ses preuves depuis quelques années déjà.

Salomon S/Lab Pulsar SG, avant de la chaussure

Le pare-pierres est léger, on évitera de trop taper dans les rochers (comme toujours à vrai dire).

Il faut quand même faire attention où on pose les pieds, car la chaussure est très peu renforcée sur les cotés. la fine bande en caoutchouc sur le devant et sur les côtés juste au dessus de la semelle opère le minimum syndical. Il s'agit en réalité plus de finition que d'une véritable protection. De toute manière, la chaussure s'adresse à des coureurs expérimentés, rapides, qui ont une foulée précise et efficace. Les qualités nécessaires pour maitriser une chaussure qui n'est pas là pour rattraper vos erreurs de pieds.

Test des Salomon S/LAB Pulsar SG

La chaussure est très à l'aise dans la boue et les terrains gras. Les crampons font leur travail, mais la semelle n'est pas en reste. Son empreinte est réduite, peu large, ce qui améliore la tenue au sol. On est loin d'autres produits qui flottent sur la boue. Ici on accroche.

Le fit est très précis. Vous risquez même de le trouver top étroit si vous avez un pied un peu fort. On a en effet du mal à enfiler ces Salomon Pulsar SG, mais une fois en place le pied ne bouge pas et fait corps avec la semelle. On finit par s'y faire et à en profiter : la pose du pied est très précise, les passages en dévers efficaces. La chaussure ne trompe pas le pied par quelques artifices de maintiens latéraux ou autres renforts qui ont parfois tendance à filtrer le terrain.

A l'inverse, une chaussure aussi légère avec une tige qui colle au plus près du pied, avec peu de structure, ne rattrapera pas vos erreurs de trajectoire ou d'appréciation du sol. Les chaussures de trail ont souvent quelques renforts, des tiges de stabilisation, des talons renforcés voire durcis. Ce n'est pas le cas ici, vous êtes le seul aux commandes

Le test des crampons des Salomon S/LAB Pulsar SG

Sur le plan dynamique, la S/LAB Pulsar Soft Ground profite de la mousse "Energy Surge" (comme les S/LAB Phantasm CF ). Elle surprend lorsqu'on est habitué aux S/LAB Sense 8, le précédent modèle "performance" de la marque. Contrairement à ce qu'on attend de ce type de produit, la semelle est souple, presque fuyante au niveau du talon. Plus intéressant en ce qui concerne le coureur cible, la mousse possède d'excellentes qualités de rebond, amplifiées par la courbure marquée de la semelle. Au final, on a presque l'impression d'avoir des chaussures de route aux pieds. Ce sont bien les crampons qui nous rappellent que les S/LAB Pulsar SG sont d'abord des chaussures de trail.

L'avis RunMag

La Salomon S/LAB Pulsar SoftGround est une chaussure très performante, à condition de savoir la maitriser. Elle est très efficace, mais peu tolérante. Légère, chausson au plus près du pied, semelle bondissante, crampons très marqués, caoutchouc souple pour une excellente accroche sur sol meuble, autant de qualités qui visent la performance avant tout. Cela signifie aussi que les artifices de maintien, renfort, et les éléments de protection sont absents, et que la chaussure n'est pas là pour rattraper vos erreurs. On la conseille pour les bons coureurs, sur les distances courtes à moyennes, ou bien si vous souhaitez vous faire plaisir à l'entrainement.