Le test des Saucony Kinvara 13, notre avis détaillé !

Les fans de la série Game of Thrones se demanderont sans doute pourquoi le nombre 13 est accolé au nom d'un personnage de la saison 6. Tandis que les amoureux de l'Irlande trouveront peut être original d'avoir baptisé une chaussure de course à pied du nom d'un petit village de pêcheurs irlandais. Cela fait pourtant plus de 10 ans que la Saucony Kinvara fait le bonheur des coureuses et des coureurs en quête de légèreté et de dynamisme ! Voici notre test complet des dernières Saucony Kinvara 13.

Les Saucony Kinvara 13 sur le papier

N'y allons pas par quatre chemins, la Kinvara 13 a été conçue pour aller vite, même si contrairement à ses copines de chez Saucony, elle n'embarque pas de plaque carbone comme l'Endorphin Pro 3 qui vient de sortir, ni de plaque nylon comme l'Endorphin Speed. Sur ce point il s'agit d'une "racer" à l'ancienne, une chaussure tempo.

La Saucony Kinvara 13

Le nouvel amorti baptisé PWRRUN+ a permis de gagner en légèreté (28%), et promet d'améliorer le retour d'énergie, la flexibilité (les rainures sont très visibles) et la durabilité. La semelle extérieure de la Kinvara 13 bénéficie quant à elle de la technologie XT-900, un "caoutchouc carboné" dont la promesse est d'offrir des "propriétés d'adhérence et de résistance exceptionnelles".

Les Saucony Kinvara 13

Les qualités de ces nouveaux matériaux associées à un drop réduit de 4 mm (24-28) et à un poids (vérifié) de 206 grammes en pointure 43 laissent penser que tous les éléments sont réunis pour aller taquiner des allures élevées ! À titre de comparaison, les chaussures de la gamme Endorphin accusent quelques grammes supplémentaires et composent avec un drop de 8 mm.

Les lacets, le dessus de la Saucony Kinvara 13

Côté confort, la tige a été repensée avec un mesh en maille monocouche pour plus de légèreté et de respirabilité. La fameuse empeigne FORMFIT a donc évolué pour améliorer ces deux derniers points.

Test sur le terrain

Le premier mot qui vient à l'esprit au moment de partir courir avec cette nouvelle Kinvara est simplicité. Tout paraît simple. La Kinvara 13 est simple à chausser, simple à lacer, simple à emmener sur les premières foulées. Tout ça dans une légèreté assez déconcertante.

Le test de la Saucony Kinvara 13 dans Paris !

Comme pressenti, son confort est plus que correct. Languette et contrefort sont légèrement rembourrés mais pas trop. Le mesh très respirant procure un bon maintien et participe à cette bonne impression de confort.

La Kinvara 13 n'est pas équipée d'une plaque carbone. Elle ne soutiendra donc pas longtemps la comparaison avec les petites bombes de la gamme Endorphin ou celles de la concurrence. Mais elle gagne en flexibilité et en souplesse ce qu'elle perd en rigidité et retour d'énergie. Un très bon point pour tous ceux qui ne courent pas après les dernières technologies qui induisent des prix parfois très élevés. À 140 euros, la Kinvara 13 se positionne comme une excellente alternative au carbone !

Test de la Saucony Kinvara 13

Les sensations ressenties ne sont pas sans rappeler celles d'une New Balance FuelCell Rebel V2 que nous avons également testée (la Rebel V3 arrive). Ces 2 chaussures avec des mousses comparables se révèlent comme d'excellentes compagnes de sorties au tempo. Sur le plan de la stabilité, la Kinvara semble toutefois s'en sortir un petit peu mieux.

L'Avis Runmag

Saucony Kinvara 13, vue de profil

En conclusion, pour les coureurs déjà rompus au faible drop et aux chaussures légères, cette Kinvara 13 pourra parfaitement s'envisager comme chaussure d'entrainement au quotidien autant qu'une chaussure pour les compétitions rapides type 10 km sur route. Pour les autres, qui recherchent plus de stabilité dans leurs sorties quotidiennes, elle viendra très bien compléter une Saucony Ride 15 (voir notre test) ou une Saucony Triumph, des chaussures un peu plus polyvalentes chez Saucony.