Le test complet des New Balance Fuelcell Rebel 2, un super produit

il y a seulement quelques années, des chaussures comme ces New Balance Rebel 2 auraient sans aucun doute tenu le haut du panier des chaussures de compétition sur route. Très légères, confortables, très toniques ET quand même amorties, elles sont très séduisantes. Sur le papier en tout cas. Que faut-il en penser, alors que New Balance propose aussi son modèle à plaque carbone excessivement performant, la RC Elite 2. Voici notre test complet des NB Fuelcell Rebel V2.

Présentation des Rebel V2

Les New Balance FuelCell Rebel V2

Les New Balance Rebel V2

Avec un poids qui dépasse à peine les 200 grammes, les New Balance Rebel V2 sont clairement des chaussures destinées à la performance. Il y a quelques années, elle auraient peut-être été le choix des meilleurs coureurs de Marathon. Dans les pays anglophones, on les auraient appelées des "racing flats". Presque.

Presque, car à l'époque les semelles des chaussures de compétition étaient particulièrement fines, presque plates. Flats. C'est désormais du passé car avec l'avènement des mousses hyper critiques, comme le Fuelcell utilisé ici, les semelles ont gagné en épaisseur, sans prendre de poids : plus de rebond, plus d'amorti, de meilleures qualités dynamiques.

New Balance FuelCell Rebel V2

La semelle des Fuelcell Rebel V2, une mousse injectée à l'azote, presque molle au point de pouvoir la déformée à la force des doigts. Drop : 6mm

La chaussure est disponible en d'autres coloris, mais il faut dire que le rose et noir de notre exemplaire de test est particulièrement réussi, en accentuant l'asymétrie de la tige vue du dessus. Il n'est pas interdit d'avoir du style, même avec une chaussure de course.

New Balance FuelCell Rebel V2

Avec 200g sur la balance, il ne faut évidemment pas s'attendre à beaucoup de renfort, de maintien. La chaussure s'adresse évidemment aux coureurs avec une certaine qualité de pied, une technique de course. La chaussure ne rattrapera pas les dérives de postures inhérentes aux longues distances. Si vous souhaitez plus de sécurité, nous vous conseillons les New Balance 1080 V11.

Le test terrain

Malgré cela, la Rebel v2 est confortable, assez facile à chausser si on ouvre en grand la languette. On fera quand même attention à ne pas la plier sur les côtés, celle-ci est assez fine. Une fois en place, le pied n'est pas trop contraint, l'avant de la chaussure est assez large, et souple. C'est agréable, et assez éloigné des quelques souvenirs que nous avons des anciens modèles typés "performance" d'il y a quelques années.

Test des New Balance FuelCell Rebel V2

L'étonnante "mollesse" de la semelle, ici en talonnant de manière exagérée. En réalité, la mousse se comprime fortement en jouant le rôle d'un ressort. Efficace.

Cette semelle est très surprenante de prime abord, surtout pour une chaussure très axée compétition. C'est étonnamment mou, souple, on a presque la sensation de marcher sur un tatami. Puis en jouant un peu avec, on comprend que la chaussure est très réactive, elle rebondit presque. C'est assez plaisant, amusant même.

Test des New Balance FuelCell Rebel V2

Les deux photos ci-dessous montrent bien la déformation de la semelle sous le poids du coureur.

C'est surtout une chaussure pour travailler les allures rapides, faire du fractionné, améliorer la technique de pied. A des allures plus faibles, la chaussure manque évidemment de stabilité. A défaut de structure très marquée au talon, et encore moins sur les flancs et les côtés de la semelle, cette New Balance Rebel V2 ne compense pas les dérives naturelles du pied lorsque la fatigue arrive. Ainsi, on ne recommande pas cette chaussure pour les distances comme le semi marathon, et encore moins la distance reine de 42km. Ou bien si vous êtes un coureur chevronné.

Test de la semelle / New Balance FuelCell Rebel V2

La semelle extérieure et les empiècements de protection. La chaussure possède un excellent grip, même sur les pavés humides.

L'Avis RunMag

Les New Balance Fuelcell Rebel V2 sont de superbes chaussures de course, légères, toniques, ludiques aussi. Elles ne délaissent pas non plus le confort et l'amorti, contrairement à ce que qu'on peut parfois rencontrer sur des chaussures équivalentes chez la concurrence. Il faudra quand même faire attention sur les longues distances, la chaussure manque de maintien et de stabilité. Ce n'est en effet pas sa cible, on est ici sur une chaussure de préparation à la vitesse, ou pour des courses qui ne dépasseront pas trop les 10km. Un coureur expérimenté pourra les embarquer sur un semi-marathon. Le look ne gâche rien, et le prix assez concurrentiel si on le compare à ceux des modèles à plaque carbone.