Le test détaillé des Brooks Caldera 5, une traileuse polyvalente

La Brooks Caldera 5 est une chaussure de trail que la marque a positionnée entre deux modèles majeures de sa production : la Brooks Cascadia destinée au Ultra-Trails, et la Brooks Catamount pour les terrains moins techniques et les courses nerveuses. Cette Caldera surprend par son look et sa semelle épaisse. Voici le Test RunMag.

Nous vous avons déjà parlé, à plusieurs reprises, des chaussures de running Brooks. Vous pouvez lire ici ou là notre test de la Brooks Glycerin 19 une chaussure de course à pied très polyvalente, ou encore la présentation détaillée de la Brooks Divide 2 parfaite pour débuter le trail. La Caldera, à la différence de la Divide, s'adresse aux coureurs déjà un peu aguerris à la course sur sentiers. Ce n'est pas une chaussure aussi typique que la Brooks Cascadia bien connue des Ultra-Traileurs, ni aussi "performante' que la Brooks Catamount, mais c'est une chaussure au profil polyvalent qui, sur le papier, est capable de répondre à la majorité des situations qu'on peut rencontrer en course.

Les Brooks Caldera 5

La Brooks Caldera 5, c'est avant tout une chaussure au profil qu'on reconnait de loin avec cette semelle assez épaisse.

Avec cette semelle visuellement assez présente on aurait pu s'attendre à trouver une chaussure assez lourde. Ce n'est pas le cas, avec un poids affiché de 296g en taille 42 la chaussure se positionne dans la bonne moyenne des chaussures de trail. La marque a sans doute économisé au niveau de la tige qui, en dehors des quelques renforts latéraux, ressemble plus à celle d'une chaussure de running classique comme la Brooks Glycerin 19. La tige d'une chaussure de trail en effet souvent plus structurée.

La chaussure se démarque du reste de la gamme par un drop assez faible de 5mm. On peut le voir sur les photos, la semelle présente un profil presque plat. Les coureurs habitués apprécieront les qualités dynamiques qui en ressortent, même s'il faut un peu d'expérience et des mollets préparés pour courir un trail avec des chaussures de ce genre.

La semelle de la Brooks Caldera 5, assez cramponée

La semelle, très efficace sur la terre. Les crampons sont très espacés ce qui assure une très bonne accroche sur la terre, en descente en particulier.

Sur certains points, cette chaussure présente des caractéristiques similaires à ce que propose une Hoka Challenger ATR ou une Saucony Guide TR qui sont de facto des modèles concurrents. Il s'agit d'une chaussure de trail polyvalente capable d'être efficace sur les sentiers très roulants, voire sur la route, et évidemment aussi en course de trail.

Brooks Caldera 5, les lacets et la languette

Le laçage est efficace. La languette assez épaisse protège bien le coup de pied, et on peut amplement sécuriser la foulée notamment sur les dévers.

Sur le plan dynamique, cette Brooks Caldera 5 est très agréable. Très amortie, on se surprend pourtant à accélérer alors que la chaussure possède un profil finalement très typé trail. Une semelle épaisse, des crampons bien présents certes, mais sans doute aussi beaucoup d'éléments repris de la gamme route de la marque. Cette Brooks Caldera n'est pas sur le papier un produit pensé pour les très longues distances ni les courses techniques, c'est un fait. Pourtant elle est tout à fait capable de tenir la charge sur un profil comme celui de l'Ecotrail sur 80km.

Test des Brooks Caldera 5 en montée

L'Avis RunMag

Cette Brooks Caldera 5 surprend par sa polyvalence. Présentée comme une chaussure de trail, avec une semelle efficace sur les terrains humides, et une semelle à l'épaisseur conséquente pour protéger le coureur, elle aussi très à l'aise sur les terrains roulants. On reconnait bien sûr la signature des modèles route de la marque avec une tige, le dessus de la chaussure, assez légère. Cela permet de maintenir la Caldera 5 sous les 300g, mais il faudra être prudent sur les terrains techniques et rocailleux. En résumé : une chaussure polyvalente, très à l'aise sur la route et sur les trails peu techniques.