Le test complet de la Saucony Ride 14

Au fil des saisons qui se suivent la Saucony Ride se positionne comme le porte drapeau de la marque. Nous avions déjà testé le modèle précédent, nous le trouvions aussi confortable que performante, plutôt pensé pour les coureurs de bon niveau recherchant une paire de chaussures capable de les accompagner pour un footing comme sur une séance de fractionnés. Voici notre présentation et le test détaillé des Saucony Ride 14.

Il y a quelques mois nous vous présentions la Saucony Guide 14. En toute logique, si l'on suit l'incrémentation des numéros dans la gamme, il ne fallait pas attendre trop longtemps pour voir arriver cette Saucony Ride 14 que nous vous présentons aujourd'hui. Techniquement assez proche de la version précédente (lisez notre test de la Saucony Ride 13), la Ride 14 conserve les caractéristiques qui nous avaient fait apprécier le modèle. Ceci dit elle présente aussi quelques différences.

Présentation des Ride 14

La chaussure conserve les mêmes caractéristiques générales avec un poids annoncé de 266g et un drop de 8mm. Si vous êtes familiarisés avec les chiffres, il s'agit d'une chaussure "intermédiaire". Pas tout à fait aussi lourde qu'une chaussure typée Marathon, pas aussi légère que les chaussures à plaque carbone destinées à performer, la Saucony Ride est la chaussure polyvalente par excellence.

Saucony Ride 14, vue de profil

Saucony Ride 14

On retrouve la semelle intermédiaire en mousse PWRRUN, la technologie Saucony qu'on connaît aussi sur des modèles comme la Saucony Triumph et sur les modèles les plus performants du coté de la gamme Endorphin. Nous vous conseillons d'ailleurs de lire le test des Endorphin Pro, parmi les chaussures les plus efficaces que nous ayons eu l'occasion d'essayer.

Note: Les Saucony Ride et Saucony Guide sont des modèles très proches. Elles se distinguent cependant par un renfort latéral sur la Saucony Guide qui apporte plus de maintien, surtout pour les coureurs à la foulée pronatrice.

Vue avant zoom sur la Saucony Ride 14

Saucony Ride 14

Le reste de la chaussure, la tige en particulier, est plus classique. Le FORM FIT est toujours là et la marque n'a pas de raison de changer ce qui fonctionne, d'autant qu'on n'est pas ici sur un modèle qui doit être performant à tout prix. Confort et longévité sont les premières qualités sur une chaussure de ce type. Les changements concernent surtout le dessin de l'empeigne et les éléments de style. On note le bleu indigo de notre modèle de test plutôt joli.

Test terrain

La chaussure est assez classique en ce qui concerne le haut de la tige. La languette est bien rembourrée et protège efficacement le coup de pied d'un laçage éventuellement fort. Les lacets eux sont de type tubulaire ce qui leur donne un effet auto-bloquant. Nous aurions aimé, s'il fallait critiquer cette partie, une languette un peu plus enveloppante sur les côtés du pied pour un confort optimal. Ceci-dit, c'est très satisfaisant.

Le test de la Saucony Ride 14 sur sentier

Saucony Ride 14

Après avoir récemment testé les Saucony Triumph 18 nous constatons que la Ride n'est pas dans la même catégorie. Là où la Triumph est confortable et amortie, prête à affronter les longues distances, la Ride 14 est plutôt destinée aux moyennes distances. Elle est plus ferme et mieux adaptée aux footings rapides et séances d'accélérations.

Le col du talon et le mesh de la Saucony Ride 14

Saucony Ride 14

A la suite d'une seconde sortie un peu plus longue, nous avons trouvé que la chaussure manquait un peu de support latéral malgré un pied bien maintenu sur le haut. C'est peut-être un choix volontaire de la marque qui dans sa gamme propose la Saucony Guide 14 apportant elle un peu plus de stabilité grâce au renfort intégré dans la semelle intermédiaire. Nous en parlons dans notre article sur la Saucony Guide 14.

L'avis RunMag

La Saucony Ride 14 évolue peu, comme souvent entre deux itérations qui se suivent. C'est plutôt une bonne chose car nous avions beaucoup aimé les Ride 13. La Ride 14 est une très bonne chaussure destinée aux coureurs de niveau intermédiaire, ni excessivement rapides, ni débutants. Un poids très contenu, une semelle intermédiaire plutôt tonique capable de tenir l'allure sur des séances fractionnées par exemple. Le confort est là, mais pas trop, car on ne peut évidemment pas tout avoir. Ainsi on ne la recommande par pour un Marathon, d'autres modèles sont en effet plus appropriés.