Le test complet des Altra Vanish Carbon, la révolution ?

Il aurait été difficile d'imaginer que la marque américaine Altra, spécialiste à ses débuts d'une approche naturelle et sans artifices de la course à pied, allait nous présenter cette chaussure à plaque carbone. Une semelle très épaisse, dans une mousse presque molle, doublée d'un jeu de lames en carbone, pour un rebond maximal, voici la Altra Vanish Carbon.

Nous connaissons bien la marque Altra chez RunMag. Il y a encore quelques jours nous vous parlions des Altra Rivera 2, il y a quelques semaines des Altra Torin 5 ou encore des Altra Provision 6, la gamme quasiment complète des chaussures de route de la marque.

Présentation de la Altra Vanish Carbon

En ce début de printemps, c'est une chaussure très différente de ce à quoi la marque nous a habitués. La Vanish Carbon est ni plus ni moins que le modèle le plus performant qu'Altra ait jamais produit dans son histoire. Certes, il y eut la première version de la Vanish, un modèle "racer" minimaliste. Ici, le nom est le même, mais son ADN est sensiblement altéré. On peut même parler d'une forte mutation.

Comparaison Altra Vanish et Altra Vanish Carbon

Au premier plan, la première édition de la Vanish, minimaliste, très radicale. Au second plan, la Vanish Carbon que nous présentons aujourd'hui. En dehors du nom, très peu de ressemblances.

Les caractéristiques de la Vanish Carbon

Les Altra Vanish Carbon surprennent. Elles semblent massives, mais quel étonnement lorsqu'on les prend en main. 206g sur le papier, c'est très léger. On le doit au tissu très fin utilisé pour l'empeigne, et surtout à la semelle dans cette mousse très particulière, spécifique de toutes les chaussures haut de gamme à plaque carbone dont cette Vanish Carbon s'inspire.

Les Altra Vanish Carbon

Altra affiche clairement son objectif : proposer à sa communauté un produit capable de rivaliser avec les meilleures chaussures de compétition du marché. C'est un virage de la part de la marque qui a longtemps communiqué sur une approche "naturelle" de la course à pied. Ici, Altra s'en éloigne sensiblement, avec l'apport technologique du fameux carbone. On peut aussi remarquer, sur l'avant de la chaussure, un chausson un peu plus fin qu'à son habitude.

La marque Altra aurait-elle renié son ADN en lançant à son tour sur le marché une chaussure dotée d'une plaque en fibre de carbone et affublée d'une semelle avec une épaisseur de mousse conséquente ?

C'est probablement la question que doivent se poser les fans de la première heure de la marque américaine. Ceux qui ont connu la Vanish R apparue en 2019 avec ses 14 mm de semelle et ultra légère avec 140 grammes sur la balance auront probablement manqué de s'étouffer en découvrant la Vanish Carbon et ses imposants 33 mm de stack.

Altra Vanish Carbon, 3/4 avant

Néanmoins, les utilisateurs les plus assidus auront tout de même remarqué que l'évolution des modèles Altra allait déjà vers une augmentation de l'épaisseur de semelle depuis quelque temps. La marque allant même jusqu'à faire évoluer son célèbre FOOTSHAPE en plusieurs versions, plus ou moins ajustées. Ainsi, pour ne citer qu'elles, une Escalante affiche 24 mm de semelle avec un chaussant large tandis que la Rivera 2 émarge à 26 mm et propose un footshape "slim" avec une toe box moins élargie. On notera que chez Nike ou adidas, les chaussures à plaque carbone présentent des drops de 8 voire 9 mm avec des hauteurs de semelle allant jusqu'à 40 mm au talon (le maximum autorisé en compétition par la Fédération Internationale d'Athlétisme).

Sur le papier

Altra Vanish Carbon de coté

C'est ce même Footshape aminci que l'on retrouve sur la nouvelle Vanish Carbon qui débarque ces jours-ci ; et il s'inscrit assez logiquement dans la lignée des dernières nées de la gamme route Altra, à la plaque de carbone près. Ou plus précisément à la demi-plaque. En effet, contrairement aux plaques de la concurrence qui s'étendent du talon aux orteils ou presque, Altra a positionné la sienne sur la partie avant du pied et l'a découpée en trois lames dans le sens de la longueur : cela la rend très singulière et moins rigide, dans le sens latéral, qu'une plaque "pleine". Cette demi-plaque est prise en sandwich entre deux couches de la nouvelle mousse EGO PRO, dernière évolution de la mousse EGO, plus légère et réactive.

Altra Vanish Carbon, semelle

Enfin, à l'instar du Meta Rocker de Hoka qui facilite la bascule du pied vers l'avant en combinant un faible drop et un profil de semelle incurvé, Altra a développé un "Active Stance Rocker" spécifique à la Vanish carbone, en plaçant un dispositif de bascule au tiers de la semelle en partant de la pointe du pied.

Taillée pour la vitesse

En résumé, nous sommes en présence d'une chaussure annoncée à 206 grammes, au drop nul, avec une semelle épaisse de 33mm, une toe box presque traditionnelle et une demi-plaque de carbone embarquée dans une nouvelle mousse dynamique très légère avec une aide au basculement sur l'avant pied. Sur le papier, tous les éléments sont réunis pour aller vite, dans de très bonnes conditions. C'est d'ailleurs là que réside la promesse d'Altra qui tient en deux mots : "confort et vitesse".

Test des Altra Vanish Carbon

Test Terrain

Dans sa robe rouge & noire, avec le logo Altra doré placé à cheval sur les deux couleurs (et deux matériaux différents) et son mesh technique fin et respirant, cette Vanish Carbon a fière allure. Son aspect légèrement massif, comme tous les derniers modèles à plaque carbone en vogue, pourrait laisser imaginer un certain embonpoint. Il n'en est rien. Avec ses 206 grammes, elle est un peu plus lourde que la Vaporfly de Nike (186 gr) ou que la MetaSpeed Sky d'Asics (174gr) mais rivalise avec l'adios pro 2 d'adidas (215 grammes) et s'avère un peu plus légère que la Carbon X3 de Hoka (222 grammes).

Test des Altra Vanish Carbon

Impatient de chausser cette nouveauté en avant-première, il a fallu faire preuve d'un peu de calme au moment de pénétrer dans son chaussant quelque peu étroit et très “fit”. Une fois le pied bien en place, la languette ajustée et les lacets serrés, le test pouvait commencer.

En statique, à la marche et même à faible allure, l'active stance rocker est très présent et l'effet bascule est immédiatement identifiable. Puis, dès que l'on prend un peu de vitesse et qu'on attaque le sol en médio-pied, il se fait presque oublier et la propulsion commence à se faire ressentir. Les sensations sont bonnes, la chaussure est stable et assez confortable, la foulée naturelle, très proche de ce qu'on a pu connaître avec d'autres modèles de la marque, la propulsion en moins. L'allure semble facile à soutenir, la chaussure incite même à l'accélération, c'est assez bluffant. Encore faut-il avoir les jambes pour se le permettre. Malheureusement, l'effort a été interrompu à plusieurs reprises par des dé-laçages intempestifs malgré des lacets pourtant bien serrés au départ. Le double nœud bien ajusté est devenu incontournable pour éviter l'incident.

Test des Altra Vanish Carbon

Comme la Carbon X3 de Hoka, après plusieurs dizaines de kilomètres effectués au cours de séances assez différentes (footing, seuil, intervalles sur piste), la Vanish Carbon se distingue par sa capacité à courir un peu plus vite un peu plus longtemps. On l'envisage alors comme une très bonne compagne sur semi-marathon et marathon. Elle sera aussi probablement performante sur 10 kilomètres, mais pas autant que les super shoes du haut de tableau.  

Le prix de cette Vanish Carbon (250 euros) et sa durabilité avouée d'environ 400 kilomètres selon le cofondateur d'Altra, Brian Beckstead lui-même, en feront sûrement réfléchir plus d'un. Ces deux éléments, importants à prendre en compte avant son acquisition, invitent à faire de ce produit la chaussure des grandes occasions. Altra a d'ores et déjà annoncé l'arrivée prochaine de la Vanish Tempo pour un usage plus courant, présentée comme une Vanish Carbon sans carbone et dont le prix pourrait avoisiner les 170 ou 180 euros.

Où acheter ces chaussures de running Altra