Le test détaillé des Altra Torin 5 !

La jeune marque américaine Altra, connue pour ses chaussures à l'allure particulière et à ce qu'on appelle le "drop zéro" propose une gamme complète, en trail (LonePeak, Superior) comme pour la route (Escalante, Paradigm). Nous avons pris en main les Altra Torin 5, pour un test détaillé que nous vous présentons ici.

Présentation d'Altra

En comparaison de certaines marques qui font figure de mastodonte, Altra est une marque jeune, qui vient de fêter les dix ans de la mise sur le marché de ses premiers modèles route et trail. Il leur en a fallu à peine deux pour traverser l'Atlantique et arriver chez nous, en 2013.

L'ADN Altra c'est d'abord le zéro drop et la "footshape toe box" qui permet aux orteils de prendre leurs aises à l'avant de la chaussure, ce qui est très appréciable. Altra a grandement participé à démocratiser le zéro drop en le rendant accessible au plus grand nombre. Leurs modèles actuels étant par ailleurs largement amortis.

Altra Torin 5, vue de profil

Positionnement de la Torin 5 dans la gamme

La Torin 5 qui nous intéresse ici se situe entre l'Escalante, sensiblement plus légère et moins amortie et la Paradigm dont le poids et l'amorti commencent à être conséquents. Sur le papier, il est difficile de la différencier de la Rivera, apparue début 2021, que nous avons aussi eu l'occasion de tester: même poids et seulement 2mm d'amorti de différence.

Les Altra Torin 5

Les caractéristiques

Cette nouvelle version de la Torin émarge à 257 grammes en pointure 42 (9 US). Sa semelle intermédiaire est dotée d'une nouvelle mousse baptisée EGO Max, évolution de la mousse EGO que l'on trouve sur la Rivera et qui promet un meilleur dynamisme pour un amorti toujours aussi efficace. Ses 28mm d'amorti laissent augurer d'un bon confort. En comparaison, la version précédente présentait les mêmes caractéristiques de poids et d’amorti. Sa semelle intermédiaire était composée d’une mousse différente (Quantic) et sa tige d’un mesh en apparence un peu moins respirant.

Les Altra Torin 5

Le test !

Impressions visuelles

C’est très subjectif, mais la torin 4.5 plush possédait à nos yeux un peu plus d’élégance. Cette nouvelle mouture n’est pas ratée mais elle renvoie un look qui pourrait sembler pataud (en apparence évidemment). Sans être révolutionnaires, les différents coloris proposés sont conviviaux (ceux des filles encore plus, comme souvent). On peut la choisir full black ou dans l’un de trois autres coloris bicolores.

Le talon de la Altra Torin 5

Sensations en statique

La sensation de confort est immédiate. Avec l’habitude de tester beaucoup de chaussures, on identifie instantanément l’intérieur d’une chaussure Altra reconnaissable notamment à sa large toe box. La Torin 5 se décline d’ailleurs dans une version sportswear pour les déplacements quotidiens, dotée d’une tige cuir pleine fleur s’il vous plaît !

Test Altra Torin 5 / bitume parisien

Le test terrain

Nous lui avons tout demandé. Du footing à la sortie de 3h30 en passant par les séries de 400 mètres sur la piste. Cette chaussure est ultra polyvalente. Au-delà de son confort, le dynamisme de sa semelle est plus que respectable. Les séances de piste, exigeantes pour le maintien et la stabilité dans les courbes, sont très bien passées. Sur les efforts plus longs, son poids relativement léger et son amorti non négligeable en font une partenaire très efficace. C’est indéniablement dans ce domaine qu’elle montre le plus de qualités.

Test run de la Altra Torin 5

Tous ces éléments positifs feraient presque oublier que l’on court "à plat". La Torin 5 (les chaussures Altra de manière générale) est, selon nous, parfaitement recommandable pour s’initier au zéro drop. S’il fallait émettre un bémol, on l’attribuerait à la tige assez haute et à la fine languette malgré tout un peu rigide, qui fait perdre en confort au niveau du cou-de-pied.