La FutureCraft.FootPrint, la chaussure à faible empreinte carbone

Adidas et Allbirds présentent aujourd’hui le premier produit issu de leur collaboration : FUTURECRAFT.FOOTPRINT. Avec une empreinte carbone de 2,94 kg d’équivalent CO2 (eq CO2), il s’agit d’un premier succès pour ces deux marques dont l’ambition est d’arriver à créer une chaussure de running de performance avec une empreinte carbone nulle. Voyons ce que cela signifie et ce que nous en pensons.

Il y a beaucoup de réflexion depuis quelques temps chez les marques de running, sur le sujet de l'environnement et de la réduction de l'empreinte carbone des produits. Après On-Running et son concept Cyclon qui vise à ré-utiliser les produits usés pour en fabriquer de nouveaux (en boucle fermée), ou encore Salomon et son Index01, ou bien de manière différente la marque VEJA qui source sa matière première au Brésil, c'est Adidas qui annonce à travers ce partenariat avec AllBirds un produit bas carbone.

Quelques études en Analyse de Cycle de Vie ont montré qu'une paire de chaussure de sport impacte l'environnement à hauteur d'une petite dizaine de kg équivalent CO2 (la chaussure, de sa conception, sa logistique, son utilisation, son recyclage, émet l"équivalent de 3kg de CO2 dans l'atmosphère). Il est très difficile de calculer ces valeurs, d'en être sûr. Surtout à défaut d'une autorité qui validerait les chiffres donnés par chacun.

Pour autant, une chose est admise, les critères importants si on souhaite réduire l'empreinte écologique d'un produit sont de :

  • S'appuyer sur des matériaux recyclés et/ou impactant eux-mêmes assez peu l'environnement;
  • Avoir une approche minimaliste et aller à l'essentiel dans la conception du produit;
  • Produire un produit durable (contre la fameuse obsolescence programmée);
  • Faire des économies d'échelle en optimisant la production, en mutualisant les ressources, en étant efficace. C'est souvent le point le plus difficile lorsqu'il s'agit d'innovation comme ici.
Adidas FutureCraft.FootPrint

On le voit, Adidas a fait un travail particulier sur la chaussure qui se démarque de ce qu'on voit sur le marché. Pas de couleurs, produit plutôt minimaliste. La chaussure est aussi fabriquée à partir de 70 % de polyester recyclé et de 30 % de Tencel naturel, une fibre à base de pulpe de bois.

Avec ce concept FutureCraft.FootPrint Adidas propose un nouveau produit annoncé à seulement 3kg eq CO2. Pour élément de comparaison, les meilleurs produits Nike descendent à 5-6kg, c'est donc une belle performance si les chiffres annoncés sont réels. Il n'est malheureusement pas possible de challenger cette information. Adidas annonce aussi que cette FutureCraft emet 63% de carbone de moins qu'un modèle "comparable", la Adizero RC2 (7,86 kg eq CO2).

En étant plus critique sur cette annonce, notons aussi que la marque communique, à terme, un objectif plus qu'ambitieux (disons peu réaliste), puisqu'il s'agirait de créer une chaussure de running avec une empreinte carbone nulle. Hors, c'est impossible si on considère que toute activité émet du carbone. On impacte toujours l'environnement. On peut ainsi se demander s'il n'y a pas un peu de greenwashing alors qu'un discours responsable serait de définir un objectif réaliste, de confiance. Bravo en tout cas à Adidas d'investir sur ces sujets, ils permettent de sensibiliser la population, les clients, à cette problématique.