Le test complet des Nike Pegasus 39, toujours au top !

Nous avons eu la chance de prendre en main et tester les toutes nouvelles Nike Pegasus 39, en avant première. Une chance connaissant l'attente qu'il y a chaque année autour du best seller Nike. La Peg 39 allait de toute manière arriver sur le marché, mais quand même, nous avons voulu vous rapidement vous la présenter dans cet article. Vous trouverez ici, d'abord, un ensemble de photos de la chaussure sous tous les angles. Nous prévoyons évidemment un test dans la foulée.

Nous testons la Nike Pegasus depuis plusieurs années, et chaque édition fait l'objet d'un test détaillé. La dernière était donc la Nike Pegasus 38, que nous avions beaucoup aimée. Cette Pegasus 39 propose plusieurs changements, notables, que nous n'attendions pas forcément et que nous allons détailler ici. C'est plutôt quelque chose que nous pensions pour la Pegasus 40. Enfin, ce n'est pas incompatible, la Pegasus 40 devrait de toute manière nous offrir des surprises : 40 ans cela se fête !

Est-ce utile de présenter les Nike Pegasus puisque tout coureur qui se respecte se doit, même s'il a jeté son dévolu sur d'autres modèles, de connaître ce classique du marché de la chaussure de course à pied ? Nike ne déroge pas à la règle qui veut que ce modèle se positionne à chaque édition dans la gamme des polyvalentes, capables d'accompagner un large public sur la plupart des distances sur route, du 10km au marathon, voire plus. Pour trouver l'équivalent pour terrain gras ou abîmé, les Nike Pegasus Trail feront parfaitement l'affaire. Nike inscrit ses Pegasus 39 dans une forme de continuité, et c'est tant mieux, mais nous réserve aussi une "surprise de poids"...

La Nike Air Zoom Pegasus 39 de profil

La tige de la Pegasus 39 est plus légère sur le dessus que la Pegasus 38. On peut le constater sur les photos, cette nouvelle version présente une empeigne plus serrée, un tissu plus fin et peut-être aussi plus résistant. La marque est aussi revenue sur une forme de semelle plus classique, moins creusée sur les flancs. L'arrière du talon s'est vue "tronquée", avec une forme en biseau plus sobre que la forme en pointe des versions précédentes.

Les caractéristiques de la Pegasus 39

La marque a réussi à contenir les Pegasus 39 à 255 g, c'est assez peu. L a chaussure conserve aussi son drop traditionnel de 10 mm. La mousse Nike React réputée pour sa légèreté est toujours présente sur la semelle intermédiaire bien complétée par des unités de Air Zoom pour l'amorti au niveau du talon et du médio-pied. La marque annonce avoir intégré deux unités Zoom Air (une de plus que sur la Pegasus 38). Cela devrait donc avoir un impact réel sur le comportement de la chaussure, qu'il faudra confirmer pendant le test. Pour le reste, la semelle extérieure n'a pas évolué, sauf au niveau des motifs.

La semelle des Nike Air Zoom Pegasus 39

Le maintien et la stabilité sont assurés notamment par le système Flywire qui ressemble à des petits câbles pour renforcer le laçage. La languette est plus rembourrée, elle est séparée de l'empeigne, ce qui évite la sensation de compression et procure de l'espace pour le pied. La structure de la semelle extérieure ne change pas par rapport à l'édition précédente mais les motifs gaufrés diffèrent sensiblement pour une meilleure adhérence et une meilleure durabilité.

Vue de 3 quarts de la Nike Air Zoom Pegasus 39

L'arrière en biseau, plus esthétique selon nous que le talon effilé des version précédentes.

Impressions visuelles

Du très classique encore, on n'est pas étonné avec les Nike Pegasus 39, mais on n'est pas non plus déçu. L'arrière de la chaussure a été revu, il paraît plus vertical, plus droit, moins pointu que l'édition 38 et les quelques éditions précédentes. Une petite pièce plate a été intégrée pour remplacer la finition en pointe même si on ignore à quoi cela sert au-delà de la fonction esthétique. L'effet général est plutôt sobre sans être minimaliste quand on prête attention aux formes, on y verrait presque un effet rétro, voire lifestyle. La coupe au niveau du coup de pied est toujours aussi bien dessinée, ce qui rend cette "Peg'" toujours aussi agréable à porter.

La Nike Air Zoom Pegasus 39, vue zoom / avant

Sensations en statique

Le chaussant reste un atout incontestable du modèle, on le reconnaît les yeux fermés. Son confort est toujours aussi appréciable. On ressent plus que jamais de la légèreté et pour cause : les Nike Pegasus 39 se sont allégées, passant de 271 g à 255 g, ce qui est déjà sensible sur ce segment. C'est sur ce point que se situe la surprise de poids. Si cette sensation de légèreté permet d'imaginer un soupçon de dynamisme supplémentaire, elle peut engendrer une sensation de fragilité, comme s'il s'agissait d'une version light. Néanmoins, la mousse Nike React semble dynamique, réactive. L'empeigne est souple mais respirante, le mesh tissé semble résistant. Le laçage est plus précis, la chaussure enveloppe le pied de façon un peu plus resserrée.

Les Nike Air Zoom Pegasus 39

 

Des les premières foulées, nous retrouvons les qualités types des Pegasus. Cette Nike Air Zoom Pegasus 39 garde cet excellent compromis entre le confort et la dynamique qu'on attend d'une chaussure qu'on voudra prendre pour les entrainements comme pour le jour J en course. Elle semble aussi avoir gagné en légèreté, en effet. A l'inverse, il nous semble que la chaussure a un peu perdu en précision sur l'avant du pied, mais c'est difficile à dire pour l'instant.

Le test sur la route !

En leur qualité de chaussures polyvalentes, les Nike Pegasus 39 s'exprimeront idéalement sur route ou sur chemin de halage même légèrement accidentés. Les emmener en forêt pour une course nature n'est pas du tout contre-indiqué si les conditions sont sèches et pas techniques. Le sportif de haut niveau utilisera les Pegasus pour les footings ou activités de récupération tandis que le coureur moyen (ou le coureur en pleine progression) pourra tout à fait performer en les portant au quotidien ou le jour de la compétition.

Elles sont dynamiques, peut-être plus dynamiques que les modèles précédents grâce à leur passage de 271 gr à 255 gr. Sans doute également grâce aux unités de Air Zoom et le surcroît de fluidité que cela apporte à la foulée. On perd peut-être en rebond mais on y gagne en traction. Bien sûr, il ne faut pas attendre le rendement d'une chaussure à plaque carbone.

Test de la Nike Air Zoom Pegasus 39

Le fan remarquera que les oeillets des lacets sont plus fins, et un potentiel de serrage plus précis et plus proche du pied. Le fit sur le coup de pied s'en ressent, d'autant que la languette est peu moins épaisse et échancrée sur le haut. Cette Pegasus 39 semble aussi gagner en dynamique, sans doute du fait de l'ajout d'une unité Zoom Air en plus de la V38. Le test est en cours, nous vous tenons informés de son avancement.

Comme toujours, les Pegasus procurent de l'amorti et rassurent par leur confort sur la durée. Bizarrement, le fait qu'elles soient plus légères peut donner l'impression qu'elles sont moins dotées en technologie. Elles ne donnent pas de signe d'usure inhabituelle ou prématurée après une bonne centaine de kilomètres d'essai. La solidité reste un avantage indéniable de ce modèle notamment au niveau de la semelle extérieure qui ne craint rien. Le grip est d'ailleurs encore meilleur.

Concernant le maintien et la stabilité, les coureurs déjà convaincus ne seront pas trahis ; au contraire, le système de laçage peut encore prétendre apporter un progrès. La tige est bien respirante, vous êtes prêts pour les courses d'été.

Le test des Nike Air Zoom Pegasus 39

Premières foulées en Pegasus 39

En résumé

Points forts : Les Nike Pegasus 39 sont plus dynamiques tout en restant confortables. Elles plairont donc au grand public ou aux coureurs qui commencent à performer grâce au Air Zoom présent désormais au talon et à l'avant.
 
Points faibles : Cette édition gagne en dynamisme mais peut-être au détriment de la sensation d'amorti.

Produits similaires / concurrents : Dans la catégorie des chaussures polyvalentes mais plutôt dynamiques, on pourra jeter un oeil sur Hoka One One Rincon 3, Puma Velocity Nitro 2, Saucony Ride 15, adidas Adizero Boston.

Où acheter ces chaussures de running Nike