Puma le retour! Le test détaillé des Deviate Nitro à plaque carbone

Puma fait partie de ces marques que tout le monde connait. Le logo évidemment, les deux logos en fait, le félin bondissant et ce grand aileron qui traverse le flanc de toutes les chaussures comme les ailes d'Hermes. Une belle marque il va sans dire, mais qu'on ne voyait plus guère, nous les coureurs, qu'aux pieds d'Usain Bolt si on avait la chance de le voir passer. Pourtant, c'est en train de changer car la marque a annoncé son retour au running avec le lancement d'une nouvelle gamme. Nous avons testé la Puma Deviate Nitro !

Présentation de la gamme Nitro

Lorsque la marque Puma annonce qu'elle revient dans le running, elle ne fait pas les choses à moitié. Non seulement elle présente 4 modèles, que nous détaillons ci-dessous, mais elle propose aussi une chaussure à plaque carbone. La plaque carbone, c'est le graal aujourd'hui pour celui qui recherche ce qui se fait de mieux en course à pied. Les chronos tombent sur route ces dernières années, c'est en partie dû à cela.

Nous avons testé le modèle phare de cette nouvelle gamme, la Puma Deviate Nitro.

Les autres modèles de la gamme Nitro

  • Puma Deviate Nitro : Pour la vitesse grâce à ses qualités de rebond. Drop 10mm (38/28mm), 268g;
  • Puma Velocity Nitro : Pour son confort et son amorti. Drop 10mm (33/23mm), 265g;
  • Puma Liberate Nitro : La chaussure légère, nerveuse et réactive. Drop 10mm (28/18mm), 184g;
  • Puma Eternity Nitro : Le modèle qui apporte le plus de support / maintien. Drop 9mm (34/25mm), 273g;

Vous l'avez compris, le point commun de tous ces modèles c'est le Nitro. Il s'agit en fait du nom de la technologie utilisée par Puma pour la mousse intermédiaire. Nitro pour Nitrogen, en fait de l'Azote. La mousse est, au moment de sa fabrication, injectée d'azote ce qui a pour effet de l'expanser. Le résultat : une matière légère censée répondre au besoin d'une semelle de running, et nous l'espérons performante en terme d'amorti et de rebond.

La Puma Deviate Nitro, le talon vue de l'arrière

La signature Puma sur toute la longueur du flanc extérieur de la chaussure

Le test

En ouvrant la boite nous découvrons une chaussure qui ne passe pas inaperçu. La couleur d'abord, un rouge orangé qui pose le style et qu'il faut assumer. Nous aimons, et nous parlons ici de toute manière d'une chaussure perf. Il ne s'agit évidemment pas de se balader en ville avec mais de taper le bitume et tenter de battre ses chronos. Le tissu mesh utilisé est très fin et en partie transparent en contre jour. Il est aussi assez structuré, un tant soit peu rigide, ce qui est gage de qualité. Nous n'aurons pas l'occasion de les pousser très loin et on ne peut pas vous dire si la tige est robuste (il faudrait pour cela attendre 300km), mais la première impression est bonne.

Le profil intérieur de la Puma Deviate Nitro

Une pièce en mousse visible ici, peut-être un peu trop présente sous la malléole.

La chaussure taille relativement grand, c'est surprenant car on s'attend à un fit ajusté sur ce genre de produit. C'est plutôt une bonne chose car il faut aussi bien se sentir, et les lacets sont là de toute manière pour ajuster. Le maintien du pied est bon, et même excellent sur l'arrière de la chaussure et à la base du talon. Le pied est sécurisé. La partie en mousse sous la malléole donne une drôle d'impression en premier lieu, mais elle contribue à cette sensation de maintien, puis on l'oublie. Par contre, étrangement, le col du talon est très fin mais décalé du pied. Il ne le touche pas et finalement ne sert pas vraiment. Ce n'est pas un problème.

Test des Puma Deviate Nitro

Le pied est très bien maintenu, à la base du talon en particulier.

Nous retrouvons tout de suite les sensations offertes par les chaussures à plaque carbone. La chaussure est très efficace en terme de dynamique et de rebond. A faible allure on pourra trouver que le semelle intermédiaire manque un peu d'amorti, et c'est normal. Les qualités sont surtout exprimées à allure un peu plus rapide qu'un simple footing. Lorsque le pied, sur l'avant, commence à plier la plaque, celle-ci joue son rôle et se détend favorisant ainsi la propulsion.

Nous avons aussi mis la chaussure à l'épreuve de la piste, pour des séances de fractionné. Les sensations sont excellentes, la combinaison de la mousse et de la plaque carbone fonctionnent bien. On aurait aimé encore un peu plus de légèreté (la chaussure pèse 250g en 42), il y a quelques progrès à faire à ce sujet. La marque prévoit d'ailleurs une version Elite, nous en parlons plus bas. De ce fait aussi, la Deviate Nitro n'est pas tout à fait au niveau de ce qui se fait de mieux sur le marché aujourd'hui (Nike VaporFly 2, Saucony Endorphin Pro). Notons pour pondérer le propos que cette Puma Deviate Nitro est proposée à "seulement" 160€ là où la concurrence dépasse allègrement les 200€, et de loin.

Test des Puma Deviate Nitro

L'avis RunMag

Produire une chaussure performante n'est pas simple. S'il suffisait de le vouloir on en verrait plus. Puma revient dans le running par la grande porte avec 4 modèles et cette Deviate Nitro à plaque carbone. C'est une très belle nouvelle, car cette première version axée performance est tout à fait dans l'axe de ce qu'on peut attendre. Elle n'est pas tout à fait au niveau de la concurrence, mais elle n'a pas à rougir, surtout au prix où elle arrive sur les étals. Nous sommes ainsi tout à fait confiants, et curieux puisque Puma nous prépare déjà une version "Elite" de la Deviate.

Cette variante encore plus performante est prévue début juillet. La Puma Deviate Nitro "Elite" est, comme son nom l'indique destinée aux meilleurs coureurs, ceux qui recherchent le moins de compromis possible. Elle devrait intégrer une plaque carbone de forme et de composition différente. La mousse nitro est améliorée pour offrir en particulier un meilleur rebond. La Deviate Nitro Elite sera aussi plus légère, en particulier au niveau du Mesh. C'est une chaussure que nous attendons avec enthousiasme s'il s'agit d'affronter les cadors du marché que sont aujourd'hui les Nike Vaporfly Next% 2, Asics MetaSpeed Sky et autres Saucony Encorphin Pro ou Hoka Rocket X. A suivre !