Notre essai des Nnormal Kjerag, les chaussures de Kilian Jornet !

En ces temps où le prix des chaussures ne fait que monter, on s'attend tous à ce que qualité et robustesse soient présentes. Hors on sait bien que ce n'est pas toujours le cas. En plus de l'efficacité qu'on peut attendre des chaussures portées par Kilian Jornet, c'est sur ce point que NNormal communique. Les toutes premières chaussures de trail NNormal, les NNormal Kjerag sont là, avec une durabilité annoncée comme son vrai point fort. Présentation des NNormal Kjerag !

Le secret était bien gardé. Alors que nous parlions du lancement de sa marque il y a plus de 6 mois désormais, c'est seulement quelques jours avant l'UTMB 2022 que Kilian (et sa marque NNormal) nous présente sa toute première production, la NNormal Kjerag. Le nom vient d'une montagne norvégienne, où réside Kilian Jornet.

Les NNormal Kjerag

Les NNormal Kjerag

Nous savons, en suivant de près l'actualité de ses courses depuis le début de l'année, que Kilian a couru avec ce modèle précisément. Record de la course sur Zegama, la Hardrock 100 au colorado qu'il gagne devant François d'Haene, et Sierre Zinal récemment. Pas mieux pour tester cette Nnormal Kjerag.

On sait désormais que Kilian a remporté l'UTMB pour une 4ème fois en battant le record de l'épreuve et en passant sous les 20h. Tout pour faire des NNormal Kjerag un succès dans le monde du trail !

NNormal Kjerag

Un talon relativement structuré pour une chaussure de cette catégorie typée perf, un tissu Matryx, et une semelle Vibram Litebase.

La communication sur le produit se fait autour de la durabilité, un point important lorsqu'il s'agit de réduire l'impact environnemental de notre société. C'est aussi un sujet que Kilian Jornet tient à coeur, l'environnement, la mesure et la responsabilité personnelle. Pour cela, NNormal a pensé la chaussure comme devant être très durable. On retrouve ainsi une tige qui utilise la technologie Matryx, connue pour sa résistance, et une semelle Vibram qui semble assez agressive, si ce n'est robuste. D'ailleurs, Kilian indique qu'il a testé et utilisé le premier prototype sur 1200km, et le second sur 1300km.

NNormal Kjerag / Emelie Forsberg

La Nnormal Kjerag, ici dans les mains de Emelie Forsberg, est aussi disponible en blanc.

Notre avis après avoir testé les chaussures

NNormal Kjerag de profil

Ne pas se fier à l'apparente épaisseur de la semelle

Sur le papier, la NNormal Kjerag est annoncée à 200g en taille standard, c'est très léger. Le drop, lui, est assez classique d'une chaussure axée sur la performance : 6mm. La semelle présente une épaisseur assez modérée, même si on pourrait penser le contraire en regardant les photos. Avec 23mm sous le talon, on est sur les mêmes valeurs que celles des anciennes Salomon S/LAB Sense 8 et c'est même légèrement moins que les S/LAB Pulsar que nous avions ici testées.

Il faut aussi savoir que la mousse utilisée par NNormal, est en PEBA (comme sur les Saucony Endorphin Pro 3 ou les Nike Vaporfly 2), la technologie à la mode (la plus récente), qui offre aussi beaucoup de moelleux (première sensation) avec de fortes qualités de compression / rebond. On aura sans doute ici le meilleur compromis légèreté / amorti / rebond.

La languette de la NNormal Kjerag

Chez NNormal, on fait simple. Pas de chausson, pas de quicklace, mais on fait aussi confort apparemment avec un rembourrage assez conséquent (pour ce type de chaussure perf) autour de la cheville.

On rappelle aussi que ce type de mousse garde ses qualités plus longtemps que le classique EVA qui tend à perdre son amorti après 400-500 km. C'est pile dans l'objectif de durabilité de la marque. Le tissu Matryx est aussi connu pour sa robustesse. Il faudra alors faire un test longue durée pour confirmer, ou non, que la chaussure est capable de tenir plus de 1000km sans être trop usées, si ce n'est en restant efficace. Kilian l'aurait fait.

NNormal Kjerag de profil

Pour gagner en poids, la chaussure est livrée sans semelle de propreté. Il faudra éventuellement faire attention lors du choix de la pointure, nous avons trouvé qu'elle chausse un peu grand. Est-ce du fait de l'absence de cette semelle de propreté, c'est difficile à dire, mais ce n'est pas improbable si les concepteurs ont considéré que chacun pourra décider d'en ajouter une. Pour autant, la NNormal Kjerag possède bien un tissu cousu contre la semelle intermédiaire à l'intérieur, qui offre une sensation intéressante.

Test de la NNormal Kjerag

Nous avons eu le privilège de courir quelques mètres avec les NNormal Kjerag. La chaussure taille donc un peu grand (explication ci-dessus), mais offre un chaussant assez fit, près du pied. La semelle intermédiaire est moelleuse, malgré sa faible épaisseur, mais ce n'est qu'une première impression. Dès qu'on court, on perçoit clairement que l'amorti n'est pas son point fort (comme souvent sur les chaussures typées perf), que le rôle de la semelle est d'abord d'être légère et dynamique. Nous avons aussi trouvé que le tissu qui joue le rôle de "semelle de propreté" avait une surface un peu plus "anti-dérapante" qu'une semelle classique. Cela donne l'impression que le pied (via la chaussette) est collé dans la chaussure, une sensation intéressante de précision. Le pied ne glisse pas dans la chaussure.

Fin de cette présentation des NNormal Kjerag. Nous vous tiendrons informés si nous avons la possibilité de tester le produit.