Exclusivité! Prise en main de la Garmin Enduro

Annoncée en grandes pompes dans le courant du mois février, la Garmin Enduro se fait attendre. C'est surtout son incroyable autonomie de 80h qui fait rêver, les ultra-traileurs et aventuriers en particulier. Elle intègre aussi tout le savoir faire de la marque américaine dans le domaine des montres GPS, et probablement ce qui se fait de mieux en terme de capteurs physiques et corporels. Nous avons eu la chance de la prendre en main en avant première, voici notre premier retour sur cette montre très attendue.

Caractéristiques Techniques

La Garmin Enduro est une montre haut de gamme. Elle intègre quasiment tout ce que propose l'actuelle Fenix 6X Pro Solar à la différence majeure qu'elle ne dispose pas de la cartographie. C'est à la fois une manière de distinguer ce nouveau produit de la gamme Fenix, et une réponse aux sportifs qui ne voyaient pas dans la cartographie un critère différenciant dans leur choix. On pourra par exemple mentionner la Suunto 9 Titanium qui n'en propose pas non plus. Elle reprend les dimensions de la Fenix 6X Pro avec un boitier de 51 x 51 x 14,9 mm. L'écran fait 35mm de diamètre pour une résolution totale de 280 x 280 pixels.

La Garmin Enduro

La Garmin Enduro, lunette d'apparence robuste avec visserie, bracelet en nylon tissé.

Nous n'allons pas lister toutes les fonctionnalités embarquées, la liste est longue et nous vous renvoyons pour cela sur le site de la marque. On pourra quand même mentionner ce qui peut intéresser, en plus de l'autonomie très importante.

La chose dont tout le monde parle donc, l'autonomie. Avec une chiffre annoncé de 80h, la montre dépasse largement ce que les produits concurrents proposent. La Coros Vertix, pourtant particulièrement efficace sur ce point, plafonne à 60h. La Polar Vantage V2 s'éteint après 40h. La dernière Suunto 9 Titanium déclare 170h mais elle n'enregistre le point gps qu'une fois par heure. D'ailleurs, dans une configuration similaire, le mode UltraTrac de la Garmin Enduro monte à plus de 200h. La Garmin Enduro devient ainsi une référence.

Les informations d'autonomie

  • Montre connectée : jusqu'à 50 jours/65 jours avec l'énergie solaire
  • Mode montre économie d'énergie : jusqu'à 130 jours/1 an avec l'énergie solaire
  • GPS : jusqu'à 70 heures/80 heures avec l'énergie solaire
  • Mode GPS UltraTrac : jusqu'à 200 heures/300 heures avec l'énergie solaire
  • Activité GPS expédition : jusqu'à 65 jours/95 jours avec l'énergie solaire

Alors, évidemment, cette autonomie de 80h sera difficilement atteignable. On note en particulier qu'il faut, dans ce cas, que la montre exploite le capteur solaire intégré au maximum de ses capacités. Disons que l'autonomie est en réalité de ~70h, ce qui reste tout simplement énorme si on la compare aux autres montres du marché et évidemment à ce qui se faisait il y a seulement 3 ou 4 ans. Le tout avec une précision GPS maximale (1 point toutes les secondes). Pour ceux qui se contentent d'un point toutes les minutes, le mode Ultra Trac, l'autonomie dépasse alors les 200h. De quoi peut-être boucler le Marathon des Sables.

    Le dos de la Garmin Enduro, stainless steel, chargeur aimanté

    La Garmin Enduro est disponible en 2 versions, en acier inox ou en titane. C'est la première version que nous avons testée.

    La Garmin Enduro dispose donc d'un capteur solaire, comme la Fenix 6X Pro Solar. Il ne faut pas s'attendre à des miracles mais, dans les meilleurs conditions d'ensoleillement et d'exposition, l'autonomie de la montre est améliorée de l'ordre de 10% en usage actif et avec le GPS activé. C'est toujours bon à prendre.

    Elle propose aussi un outil d'optimisation de la récupération, basé sur le calcul de VO2 Max. Le "Trail Run VO2 Max" permet de suivre l'évolution du niveau de forme cardiovasculaire en l'ajustant et prenant en compte différents paramètres connexes comme la chaleur et l’acclimatation à l’altitude.

    Un détail pour beaucoup, les autres marques s'y mettent d'ailleurs : un bracelet en nylon qui permet de gagner 15g sur le poids d'une Fenix 6X Pro. La montre est annoncée à 71g en version acier, nous l'avons même pesée à 69g. La version titane pèse, elle, 10g de moins. Comme élément de comparaison, la Fenix 6X Pro Solar pèse 85g avec son bracelet en silicone.

    La Garmin Enduro prise en main

    La Garmin Enduro. Ici la version en acier, avec une teinte légèrement dorée, un liseré vert autour de l'écran.

    Un gadget peut-être, mais la Garmin Enduro propose un nouveau profil d'activité en phase avec son nom "Enduro" et destiné aux coureurs longue distance. Ce mode "Ultra Run" permet de gérer et contrôler le temps passé au ravitaillement. Amusant et probablement très utile lorsqu'on commence à perdre la notion du temps sur ce type d'épreuve.

    Prise en main

    Test de la Garmin Enduro, au poignet

    Nous prenons tout juste la montre en main, comme vous pouvez le voir sur les chiffres indiqués.

    C'est avec un plaisir non dissimulé que nous prenons possession de cette Garmin Enduro. C'est de la version avec le boitier en acier qu'il s'agit. La marque propose 2 modèles, celui-ci et la version avec le boitier en titane pour 100€ de plus. On passer alors de 799,99€ à 899,99€. Dans les deux cas, le prix est plus que conséquent, nous avons bien conscience qu'il s'agit d'un produit haut de gamme si ce n'est de luxe. La variante en titane est revêtue d'un carbone amorphe, c'est un peu dommage selon nous. Elle est aussi 10g plus légère.

    Profil et épaisseur de la Garmin Enduro

    La Garmin Enduro. Pour les personnes averties, on retrouve les mêmes boutons que sur la Fenix. Les utilisateurs ne seront pas dépaysés.

    L'impression de légèreté est réelle. Au moment où nous la saisissons la première fois c'est la Polar GritX que nous utilisons au quotidien, une montre validée à 64g. Visuellement la Garmin Enduro est plus imposante mais pour autant elle n'est pas plus lourde, la sensation lorsqu'on la saisit est d'ailleurs très positive et valorise le produit (le poids massif n'est désormais plus une qualité pour un produit).

    L'autre nouveauté réside dans le bracelet en nylon. On ne peut pas l'ouvrir en deux comme celui  d'une montre classique. il faut l'enfiler comme un bracelet en desserrant / réglant les deux scratchs de chaque coté. C'est probablement aussi efficace, voir plus précis, qu'une fermeture classique par boucle et ardillon. Ce bracelet en nylon apporte aussi une touche plus outdoor ou aventure en phase avec la cible de la Garmin Enduro. On notera aussi que la concurrence a aussi fait ce choix, comme la Coros avec sa Coros Pace 2.

    Comparatif Garmin Enduro / Fenix 6X Pro Solar

    Cette Garmin Enduro ressemble beaucoup à la Fenix 6X Pro Solar. On aurait espéré une évolution du boitier en prévision de la future Garmin Fenix 7 qui devrait arriver, mais la marque a préféré capitaliser sur l'existant. Nous vous présentons ci-dessous deux photos avec les 2 modèles de la marques. Le bracelet de la Enduro est différent et empêche de la poser au sol de la même manière, ce qui ne nous permet pas de faire une photo totalement symétrique.

    Comparatif Garmin Enduro / Fenix 6X Pro Solar

    A gauche la Fenix 6X Pro Solar, à gauche la Garmin Enduro

    Ci-dessus, la Fenix prise en photo à gauche est la version titane. Cela laisse donc imaginer l'équivalente Garmin Enduro Titane avec une "anodisation" noire recouvrant le métal. C'est d'ailleurs un choix un peu critiquable à notre sens, le titane étant souvent choisi pour son élégance brute sans traitement.

    Conclusion

    Cet article n'est qu'une prise en main de la montre. Il nous semblait intéressant d'en donner un premier aperçu sachant qu'il existe encore peu de visuels en ligne. Nous avons aussi pensé qu'il était judicieux de la comparer avec la Fenix 6X Pro Solar qui est aujourd'hui le modèle alternatif chez Garmin.  Nous continuons à tester cette montre et reviendrons vers vous dès que possible.

    Prochaine étape : l'ergonomie logicielle et le test terrain