Le test détaillé des Under Armour HOVR DS Ridge TR

Under Armour n’est pas la marque que l’on croise le plus dans le monde du trail mais un peu d’ouverture d’esprit devrait permettre de juger objectivement de sa capacité à proposer une chaussure adaptée pour un public que l’on sait exigeant. C’est ce que nous proposons de voir avec l’Under Armour HOVR DS Ridge TR qui est un modèle conçu pour les sentiers et les terrains techniques (TR pour Trail Running). Voici le test détaillé des Under Armour HOVR DS Ridge TR !

Les caractéristiques techniques

Les Under Armour HOVR Ridge TR

281 gr pour un drop de 8 mm, des données qui indiquent que la marque cible la plupart des coureurs. L'empeigne est très soignée avec plusieurs pièces disposées sur des zones dédiées à la respirabilité ou à la résistance aux conditions et bien évidemment des renforts 3D.

Vue 3/4 arrière sur la Under Armour HOVR Ridge TR

Pour le confort, la semelle intérieure amovible Ortholite est produite à base de matériaux recyclés. L’amorti est assuré par une semelle intermédiaire HOVR qui a également pour rôle d’apporter du rebond et de la propulsion vers l’avant. Du côté de l’adhérence, la semelle extérieure Vibram Megagrip est équipée tout du long de la chaussure de crampons de 5 mm. La  languette complète la tige pour apporter du maintien et les lacets sont standards.

1 - Impressions visuelles

Zoom / Under Armour HOVR Ridge TR - Trail Running

La tige de cette Under Armour de trail a été bien travaillée dans sa composition et dans son design, ce qui donne un aspect "expert" à la chaussure avec des pièces "gaufrées", tissées et des fausses petites "tâches" pour éviter d’en faire un modèle trop lisse. On a bien affaire à une chaussure de trail et on veut nous le faire remarquer. La chaussure a une allure dynamique, surtout à l’avant, et aussi grâce à la semelle intermédiaire et son aspect "nid d’abeille". L’arrière est un peu plus basique, un peu triste même. Globalement, la coupe est belle et traditionnelle pour la pratique du trail. Les crampons ont une forme hexagonale, à la surface plate sans doute efficace sur les terrains pierreux.

La semelle en vibram de la Under Armour HOVR Ridge TR

2 - Sensations en statique

La chaussure est très facile à enfiler notamment grâce au cordon installé au talon. Le talon est d’ailleurs renforcé comme il faut. Le chaussant est plutôt agréable, on ne ressent pas de rigidité, on ne ressent pas non plus d’effet cocon. La tige est assez resserrée au niveau du coup de pied, ce qui peut inciter à desserrer un peu les lacets ou remonter la languette. L’Under Armour HOVR DS RIDGE TR peut paraître un peu étroite, l’idée est sans doute d’offrir du maintien et de faciliter la stabilité. Pour autant, cela reste une chaussure confortable.

Le test des Under Armour HOVR Ridge TR

La semelle intermédiaire HOVR est bien souple, on imagine déjà la sensation de rebond en course. L’amorti est très présent au niveau du talon, il l’est également sur le reste de la longueur de la chaussure et on le ressent encore fort à l’avant. Pas non plus de sensation de lourdeur ou effet “sabot”, Under Armour a bien optimisé ce modèle avec pourtant pas mal de matériaux.

3 – Sensations dynamiques

Testée sur les chemins, les Under RIDGE TR ont apporté pas mal de satisfaction sur différents points. D’abord, l’amorti s’est révélé conforme aux sensations statiques, à savoir qu’il est très efficace, permet de limiter la fatigue du pied que l’on peut ressentir parfois lorsque le terrain est technique ou accidenté. Il répond très bien lorsqu’il est confronté à des passages de pierre, de rochers ou de graviers.

Le test des Under Armour HOVR Ridge TR

Ensuite, l’accroche est excellente sur une alternance de terrains différents, souples ou durs. L’effet traction est également présent sur terrain sec. Enfin, s’agissant de la sécurité, cette chaussure fait bien le job grâce à une tige précise, un bon équilibre dans la semelle intermédiaire et la technologie Vibram toujours fiable.

L'usage type et les principales qualités

La Under Armour HOVR DS Ridge TR est une chaussure faite pour le plus grand nombre. Elle apporte beaucoup de polyvalence dans le sens où elle peut être efficace sur chemins ou sentiers techniques. Un doute subsiste concernant sa performance sur terrain humide ou boueux (difficile de le tester lorsqu'il ne pleut pas). Les crampons offrent une bonne accroche, ce qu’il faut de traction, mais leur forme n’inspire pas spécialement confiance pour des conditions hivernales. C’est pourquoi, on la conseille plutôt l'été, même lorsque le parcours est de type montagneux.

Le test des Under Armour HOVR Ridge TR

Les trailers de bon niveau ne se tourneront peut-être pas vers ce modèle, mais on peut dire que l’Under Armour HOVR DS RIDGE TR devrait plaire au plus grand nombre. Les trailers recherchant beaucoup d’amorti pourront être séduits. Cette chaussure soulage vraiment ; elle absorbe très bien les chocs et les aspérités du sol.

Côté durabilité, on peut être optimiste concernant l’empeigne et la semelle intermédiaire. Moins concernant la semelle crantée qui risque de s’user notamment si on lui fait subir trop de passages sur bitume, ce qui n’est d’ailleurs pas conseillé parce que la chaussure n’est pas très dynamique sur ce genre de terrain. Malgré tout, le produit devrait apporter des garanties en matière de maintien et de stabilité.

La Under Armour HOVR Ridge TR de côté

Quelques alternatives dans cette catégorie polyvalente : on pourra jeter un œil sur Hoka Speedgoat 5, les Asics Trabuco 10, ou encore les Nike Pegasus Trail 4

L'Avis RunMag !

  • Points forts : Elle dispose d’un amorti à toute épreuve qui soulagera celles ou ceux qui en ont besoin et leur permettra de courir longtemps. Le maintien et la stabilité sont les autres points forts.
  • Points faibles : Le dynamisme pourra être amélioré dans une prochaine édition. Les trailers ne seront pas trop pénalisés sur les chemins techniques. En revanche, ils le seront s’ils ont besoin de relancer fort sur terrain plat ou en bitume comme cela arrive parfois.