Le test de la veste de trail Evadict. Nécessaire... et suffisante?

Grand classique de la panoplie du traileur, la veste imperméable avec capuche fait partie de ces vêtements dont on peut difficilement se passer, que ce soit pour s'entraîner par tous temps, ou bien lors des courses qui l’imposent bien souvent dans le matériel obligatoire au delà d'une certaine distance. Decathlon, au travers de sa récente marque Evadict, dédiée au trail, fait comme souvent le choix de se positionner sur un tarif agressif, avec un produit qui répond aux minima demandés par les grosses organisations de trail. La veste de trail Evadict annonce une imperméabilité de 10000 schmerbers et un indice de respirabilité de 4.5 RET. On expliquera à quoi correspondent ces termes, avant de passer au test en lui-même.

Les caractéristiques techniques de la veste de trail Evadict

La veste de Trail Evadict, de dos

Les 2 critères les plus importants pour une veste de trail sont : l'imperméabilité, et la respirabilité. Evadict nous indique, pour sa veste, 10.000 schmerbers et un RET de 4,9. Mais, kesaco ?

Le schmerber est une unité de mesure de l'imperméabilité. Basiquement, 1 schmerber signifie qu'un matériau sera étanche à une colonne d'eau de 1mm (donc une faible pression d'eau, pour simplifier). Par exemple, une veste avec une imperméabilité à 20.000 schmerbers est conçue avec un tissu supportant une colonne d'eau de 20m (ou encore, une pression de 2 bars).

Les coutures imperméabilisées de la veste de Trail Evadict

La membrane de la veste. On peut constater que les coutures sont imperméabilisées.

Le RET est une mesure de résistance à la vapeur d'eau: plus le RET est élevé, plus il est résistant au passage de la vapeur d'eau - générée par la chaleur du corps lors d'un effort par exemple. Ici on le comprend aisément, il faudra l'indice le plus bas possible pour une faible résistance à l'évaporation: on dira que la veste est “respirante”: Concrètement, on limite l'effet cocotte-minute.

Parfois les fabricants donnent une autre unité pour la respirabilité: une valeur en MVTR, qui correspond à la quantité de vapeur d'eau que le tissu laisse passer en 24h. Généralement, les vestes de trails tournent autour de 20.000 (d'où certaines dénominations de vestes 20k/20k), ce qui correspond à un RET de 4-5.

La manche / poignet de la veste de Trail Evadict

La veste Evadict Trail, avec son indice schmerber de 10k, est imperméable mais dans la fourchette basse des vestes actuelles. Rassurez-vous, cette valeur est tout à fait satisfaisante, c'est d'ailleurs le chiffre "a minima" pour qu'une veste soit validée par les grandes courses d'Ultra Trail. Son RET de 4.9 présage, de son côté, d'une respirabilité plutôt bonne.

Pesant précisément 214g en taille M, elle est assez compressible et prendra peu de place dans un sac de trail. Elle est munie de 2 poches à l'avant, dont une qui a une séparation interne, dont l'utilité ne semble pas évidente.

Tous les zips sont imperméables, et elle est vendue avec une pochette de rangement faite du même tissu. Pas forcément utile en course, mais pratique pour transporter la veste humide ou sale sur des randonnées de plusieurs jours ou dans une valise sans tremper le reste des affaires.

La veste de trail Evadict compactée

La veste est compressible, on peut la ranger dans la poche traversante d'un classique gilet de trail.

Les poignets et le bas de la veste sont élastiques afin de limiter les entrées d'air froid. Le col remonte très haut, jusqu'à la moitié du visage, protégeant là aussi des intempéries. Enfin, la capuche est munie d'élastiques sur les côtés et d'une sorte de visière un peu rigide.

Premières impressions

Une seule couleur est disponible, un très classique noir tout juste relevé par les doublures de zips dorées et de marquages réfléchissants. C'est sobre, passe-partout, mais manquera éventuellement de visibilité sur un bord de route. La coupe est plutôt droite et assez ajustée. En taille M, pour mon gabarit (1m78, 70kgs, torse un peu large), c'est parfait tant que les sous-couches restent fines.

La veste n'est pas vraiment prévue pour être facilement passée par-dessus un sac de course, au contraire d'une Bonatti Pro de chez Salomon par exemple, avec son dos "en soufflet": il faudra soit prendre une taille au-dessus, soit... faire autrement.

La membrane imper-respirante / veste de Trail Evadict

La membrane utilisée est assez souple mais pas très agréable: ça gène un peu les mouvements car la peau s'y accroche légèrement. Un défaut qui disparaît dès lors que l'on porte des manches longues en dessous. Les zips sont un peu difficiles à actionner, mais c'est une contrepartie de leur étanchéité, par ailleurs efficace: un simple test, avec un morceau de papier resté sec d'une des poches lors d'une sortie pluvieuse, l'a confirmé.

Le test terrain

L'ajustement est vraiment excellent. La veste ne remonte pas lorsque l'on court, l'élastique de taille remplissant bien son office. Ayant au pire eu affaire à une averse modérée, la veste s'est révélée efficace dans sa fonction première: nous garder au sec. L'extérieur est déperlant, permettant de chasser les premières gouttes, puis dans la durée, l'eau ne pénètre pas.

La veste de Trail Evadict portée

Sur des sorties en endurance, la respirabilité nous a semblé plutôt bonne (il faisait autour de 4-5°C). La première couche était un peu humide, mais elle était peut-être un peu chaude. Cependant, nous n'avons pas ressenti de désagréable sensation de froid, ce qui est une bonne chose. Forcément, quand le rythme s'élève, et avec lui la température corporelle, on baissera un peu le zip à l'avant pour évacuer un maximum de chaleur et éviter l'étuve. Il serait pas mal d'ailleurs, à l'instar de certaines vestes, d'ajouter un petit bouton pression vers le haut afin de pouvoir baisser le zip sans que la veste ne fasse parachute (comme sur les vestes Salomon, par exemple).

Deux poches pour les mains / veste de Trail Evadict

Porté une autre fois par 8-9°C et beaucoup de vent, donc des conditions assez peu favorables mettant à mal la respirabilité des vestes, le modèle d'Evadict s'en est plutôt bien sorti. Les poches, que l'on ne retrouve pas toujours sur les vestes imperméables, sont assez pratiques. En course, on pourra par exemple y glisser une barre ou deux pour de les réchauffer et les rendre plus moelleuses, ou alors... un masque afin d'aller acheter les viennoiseries et rapporter le petit déjeuner à la famille après la sortie matinale!

La veste de trail Evadict et sa capuche enveloppante

Deux bons points relevés lors de ce test: d'abord le tissu de la veste est assez peu bruyant. Peu de bruits de frottements des manches contre le corps par exemple, ou de la capuche sur la tête. Un détail sur des sorties courtes, mais qui peut vite "taper sur les nerfs" lors d'un ultra ou sur plusieurs heures. Enfin, la capuche justement: celle-ci tient parfaitement en place même avec un fort vent de face, elle est très ajustée autour de la tête, et accompagne bien ses mouvements, le tout sans cordon de serrage ou autre.

L'Avis RunMag

Efficace et pas chère, la veste trail Evadict remplit parfaitement la fonction première de ce type d'équipement: nous garder au sec, et ne pas (trop) nous transformer en cocotte-minute. Dotée d'une coupe ajustée mais pas contraignante, de deux poches zippées et étanches à l'avant et d'une capuche très bien conçue, elle sera amplement suffisante pour s'équiper à moindre coût pour les ultras estivaux. Vendue à 70€, soit 2 ou 3 fois moins chère que les vestes des concurrents (plus abouties certes, plus légères, parfois plus imperméables et respirantes), cette veste de trail Evadict offre une bonne alternative, souvent suffisante, à un prix imbattable.

On aime

  • Le prix
  • la capuche
  • les poches
  • la coupe

On aime moins

  • La respirabilité un peu juste
  • Le manque de couleurs
  • Les zips un peu durs.