Le test détaillé du Camelbak Nano

Un sac léger et très efficace

Le gilet d'hydratation Camelbak Nano est un sac de trail d'un volume de 3l. Ce sac presque minimaliste est destiné aux courtes distances (20/50km). Il dispose d'une poche zippée, mais il se démarque de la concurrence avec sa poche transversale dans le dos, très ergonomique, qui permet de ranger la veste imperméable souvent bien utile.

Avis sur le Camelbak Nano

  • Utilisation : Pour les courtes distances (une veste, quelques gels)
  • Points forts : Un sac très fonctionnel, la poche dorsale très pratique,
  • Points faibles : Manque une poche supplémentaire dans le dos
  • Note : 4.5/5
  • Volume : 3l
  • Prix catalogue : 85€
  • Flasques : 2 fournies
  • Poids : 150g

Présentation du Camelbak Nano

Commençons, une fois n'est pas coutume, par le prix du sac: 100€. Cela peut sembler un peu cher, mais ce petit sac étant très régulièrement en solde, il n'est pas rare de pouvoir l'acquérir à 80€. Le rapport qualité-prix devient alors intéressant.

Ce gilet d'hydratation (lire nos conseils sur les sacs d'hydratation) d'un volume de rangement de 3l, le classe parmi les sacs minimalistes. Nous vous le conseillons pour les sorties longues pour lesquelles on a besoin d'emporter un peu d'eau et éventuellement quelques objets (clés, gels, barres...). De plus, une poche élastique dans le dos permet d'y ranger une veste imperméable si nécessaire, et de façon très ergonomique. Si vous souhaitez emporter une veste thermique en plus nous vous conseillons plutôt le Camelbak Ultra Pro. Information intéressante et qui pourrait poser question, si la poche est vide celle-ci reste bien collée à votre dos et ne flottera pas à l'air.

Le petit sac Camelbak Nano

Le Camelbak Nano, avec les 2 flasques, les deux petites poches au dessus. Derrière une large poche dorsale très accessibles et un jeu de 2 doubles compartiments sur les flancs.

Le test

Le gilet tient parfaitement au niveau des épaules et du dos, il se fera très vite oublier. En revanche, les sangles de fixation ont tendance à se desserrer (un défaut que nous retrouvons également sur le sac Camelbak Ultra pro). A l'usage, il suffira de retendre l'ensemble au fur et à mesure que les flasques se vident, ce qu'on suggère de toute manière pour le confort sur n'importe quel sac.

L'arrière du Camelbak Nano

Le sac vu de dos.

La marque fournit deux flasques Quickstow de 500ml dotées de la technologie antifuite. En effet, nous pouvons régler le débit d'arrivée d'eau et même fermer l'ensemble. Enfin, la doublure en mesh 3D est des plus légères et très agréable lorsqu'il fait chaud.

Le Camelbak Nano, poche / flasque et poche arrière

Ci-dessus, la poche dorsale dans laquelle nous avons glissé un haut manches longues.

Nous avons trouvé la poche "kangourou" dans le dos très pratique, peut-être la plus pratique des sacs de trail du marché. On peut très simplement retirer la veste de pluie, ou le coupe-vent, comme de les remettre en place sans enlever le sac. Le gain de temps est réel.

En course, il peut tout à fait convenir sur les courses, jusqu'à 60km, tant qu'un vêtement chaud n'est pas obligatoire. Pour le reste, les ravitaillements fournissent l'eau et à manger, ce petit Camelbak Nano fera le job dans beaucoup de situations.

Vue de coté du Camelbak Nano

La poche latérale

Alternatives

Salomon proposait également un gilet d'hydratation léger avec le Salomon Sense 2, mais il a disparu du catalogue. La marque Raidlight dispose d'un sac qui mériterait d'être : le Responsiv 3l (65 grammes et des flasques de 600ml). On notera aussi le Compressport Ultrun S Pack, un gilet très ergonomique pouvant emporter un peu plus de matériel.

CamelBak commercialise également 2 sacs de trail en complément du petit Nano. Nous vous conseillons le sac de Xavier Thévenard, le Camelbak Ultra Pro qui offre un volume de rangement plus important de ~5-7l, mais aussi le Camelbak Zephyr de 12l qui sera, lui, plus adapté aux Ultra-Trails.